mercredi 6 décembre 2023

Régis Le Bris (Lorient), l’homme qui fait du bien au football

Nantes - Lorient (15h)

À lire

Enorme surprise du début de saison, le FC Lorient continue de s’accrocher dans le premier tiers du classement. A la baguette, un entraîneur complètement inconnu en août dernier, qui séduit la Ligue 1 par sa philosophie de jeu. Mais qui est Régis Le Bris ?

Agé aujourd’hui de 47 ans et ancien joueur pro, Régis Le Bris n’a pas eu la carrière escomptée en tant que joueur, malgré quelques sélections dans toutes les catégories jeunes en Equipe de France, entre 1990 et 1993.

Formé au Stade rennais en tant que défenseur central, le natif de Pont l’Abbé fait ses débuts avec le club breton lors de la saison 1994-1995, à seulement 18 ans. 

Mais, peu utilisé par son club formateur, il se résout à rejoindre Laval, alors en 2ème division, avec lequel il participe à 57 rencontres entre 1999 et 2002, avant de rejoindre le club belge du KSK Renaix pour une saison, puis de mettre fin à une carrière courte qui n’aura duré que 9 ans.

Régis Le Bris arrête sa carrière à 27 ans pour devenir entraîneur !

Régis le Bris décide alors dans la foulée, à seulement 27 ans, de se lancer dans sa nouvelle carrière d’entraineur et fait son retour à Rennes. D’abord entraineur des U-15, puis des U-19 du club, entre 2004 et 2012, il décide de rejoindre le rival lorientais en 2012, pour prendre en charge l’équipe des U-17.

Petit à petit, le jeune entraineur se fait un nom au sein du club breton et gravit progressivement les échelons. Il rejoint d’abord l’équipe B lorientaise à partir de 2015, avant d’être, finalement, promu à la tête de l’équipe première à l’été 2022, pour pallier le départ de Christophe Pélissier.

Novice au plus haut niveau, Régis le Bris permet pourtant à Lorient de réaliser l’un des meilleurs débuts de saison de son histoire. Deuxième de Ligue 1, à seulement trois points du leader parisien, jusqu’à la onzième journée, les Merlus ont longtemps été les seuls à tenir tête au PSG, devant le RC Lens et l’OM.

« Donner le meilleur de nous-mêmes et exploiter le meilleur de l’équipe. On verra où ça nous mène. »

Rapidement, la « touche Le Bris » agit sur le FCL, qui s’appuie sur un jeu sans calcul (l’équipe encaisse quasiment autant de buts qu’elle en marque) et véhicule une philosophie qui séduit, fidèles à ses valeurs, présentées en début de saison. « Il y a un projet club au FC Lorient. Il doit s’appuyer sur son centre pour former les joueurs, recruter, les lancer au haut-niveau quand ils sont prêts. Créer une valeur sportive pour être capable de rester en L1 et produire un jeu attractif pour faire plaisir aux supporters. »

Le successeur de Christophe Pélissier précisait l’objectif de son équipe : « Donner le meilleur de nous-mêmes et exploiter le meilleur de l’équipe. On verra où ça nous mène. »

Avant la 23ème journée et un déplacement à Nantes, Lorient pointe à la 7ème place (8ème depuis la victoire de Nice, vendredi contre Ajaccio), ce qui n’est autre que son meilleur classement en Ligue 1 depuis près de 10 ans.

Adrien Nerozzi-Banfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi