mardi 4 octobre 2022

Rugby : Reinach, le chainon manquant du MHR ?

À lire

Montpellier a réalisé un recrutement intéressant. Même si la filière Sud-Africaine n’a pas porté ses fruits pour l’instant, le demi de mêlée Cobus Reinach (30 ans), champion du monde avec les Boks, apporte la touche Sud-Africaine de ce recrutement majoritairement Français. 

Père ancien Springbok 

Le père de Cobus, Jaco, évoluait à l’aile et il a également représenté les Springboks au milieu des années 80. Il a également fait de l’athlétisme (il a détenu le record national sur 400 mètres) et a transmis ses qualités de vitesse à son fils. Son fils est né quelques années plus tard en 1990, il a donc principalement vu son père jouer sur cassettes. Il est décédé en 1997 suite à un accident de voiture alors que sa femme était enceinte de leur troisième enfant. 

Style de jeu 

Cobus Reinach est un demi de mêlée très physique. Il aime le combat au près. Il est à l’aise ballon en main et possède aussi un bon jeu au pied. Tout au long de sa carrière, il a montré qu’il aimait porter les ballons, jouer près de la ligne d’avantage. Il travaille beaucoup avec son pack, dans la tradition des demis de mêlée sud-africains. 

Expérience 

A 30 ans, le joueur sud-africain a de l’expérience, même s’il n’est pas titulaire en sélection (14 capes, 6 essais), il a fait partie du groupe champion du monde. Montpellier a recruté un élément d’expérience puisqu’il est professionnel depuis 2011, il a joué aux Sharks et à Northampton. Il est en sélection depuis 2014. Il a gagné la Currie Cup en 2013 et a été finaliste du Super Rugby en 2012. 

Caractère 

Cobus Reinach est un joueur de caractère. Il est un leader de vestiaire et n’hésite pas à commander ses avants avec véhémence s’il le faut. Même quand il ne joue pas trop comme avec la sélection sud-africaine, il a un bon état d’esprit. Il est à fond tout le temps, aux entraînements et en match. 

Sens du collectif 

Cobus Reinach est un demi de mêlée qui pense collectif, qui ne cherche pas à briller individuellement. Il est un peu considéré comme un huitième avant. Il aime travailler avec son pack et laissera la lumière à son ouvreur Handré Pollard. Reinach est un 9 du style de Benoît Paillaugue, travailleur de l’ombre. L’équipe ne sera donc pas déstabilisée, les deux 9 ayant les mêmes caractéristiques 

Adaptation à la France 

Le mariage entre les Sud-Africains et Montpellier n’est pas une grande réussite pour l’instant. Mais Cobus Reinach a beaucoup d’atouts pour s’adapter. Il retrouve à Montpellier beaucoup de compatriotes et Steyn lui a parlé de Montpellier et de son environnement. Il ne découvre pas l’Europe puisqu’il évoluait à Northampton et à Montpellier il retrouve un temps qu’il affectionne, le même qu’en Afrique du Sud, il fait plus beau qu’en Angleterre. 

Complicité avec Pollard 

Même s’ils ne jouent pas régulièrement ensemble en sélection puisque Reinach n’est pas titulaire (il est n°3 derrière De Klerk et Jantjies), sa relation avec Pollard est bonne. Les deux joueurs sont complémentaires, ils parlent la même langue, ils se connaissent bien. La charnière devrait être le point fort du MHR cette saison et, quand on connait l’importance de ces postes dans une équipe, Montpellier a les moyens de faire une bonne saison. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi