dimanche 14 juillet 2024

Rémi Desbonnet : « Si on a besoin de moi contre la Suède… »

Suède - France (21h)

À lire

Face à l’Allemagne, en quart de finale, on attendait Vincent Gérard, on a vu Rémi Desbonnet. Ce match avec les Bleus, le Montpelliérain en avait tellement rêvé.

Hier soir l’Equipe de France, a obtenu sa qualification pour les demi-finales du Mondial, après une victoire éclatante (35-28) face à l’Allemagne. Elu homme du match et acteur majeur du succès bleu, Rémi Desbonnet connaît enfin à 30 ans un grand destin en sélection.

Avant le match encore, Rémi Desbonnet était méconnu du grand public. Formé à Montpellier, sa ville de naissance, après 51 matchs joués, il avait dû s’exiler à Nîmes pour signer son premier contrat professionnel, après l’arrivée de Thierry Omeyer dans l’Hérault. De retour chez lui depuis l’été, c’est en tant que doublure de Gérard que le trentenaire (il aura 31 ans le 28 février) s’est d’abord imposé dans le groupe France.

« C’est le genre de match dont on rêve quand on est gamin »

Il aura suffi d’une soirée pour que son nom reste dans les mémoires. Après une entame de match compliquée, où les Experts ont été asphyxiés par l’armada germanique, Guillaume Gille a décidé assez logiquement de faire sortir son gardien titulaire : Vincent Gérard (0/10 aux arrêts en 15 minutes), pour faire entrer l’ancien nîmois.

Déjà un grand accomplissement pour le joueur de 30 ans qui a fait ses débuts en sélection, en mai 2022. Il a réussi à s’inviter à ce poste après la retraite internationale de Yann Genty, qui était jusqu’alors le gardien remplaçant des champions olympiques. Pour cette compétition entre la Suède et la Pologne, l’Héraultais semblait promis à un rôle de doublure, et pourtant c’est bien lui qui a fait la différence au moment propice.

Auteur de 14 parades, montant jusqu’à 47% d’efficacité dans ses buts, le Montpelliérain n’aurait pas plus rêvé d’un meilleur scénario. « Cest le plus important (NDLR : match) en termes d’enjeu. C’est incroyable. C’est le genre de match dont on rêve quand on est gamin » expliquait le héros, après le match.

Une performance exceptionnelle qui envoie les coéquipiers de Nikola Karabatic en demi-finale de la Coupe du Monde pour la 5ème fois consécutive où ils retrouveront des Suédois portés par leur public.

Héros de la victoire contre l’Allemagne, Rémi s’attend à retrouver l’anonymat du banc, ce soir contre la Suède. « Je vais le laisser Vincent (NDLR : Gérard) faire le taf et j’espère que si on a besoin de moi, je répondrais présent. » Egalement très bon lors des derniers matchs, avant de faillir en quart de finale, Vincent Gérard reste le n°1 aux yeux de Desbonnet. Pendant que Guillaume Gille se réjouit de pouvoir compter sur une doublure, prête à relever tous les défis pour aller au bout de son rêve.

Arnaud Mercière

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi