dimanche 26 mai 2024

Rennes : Genesio, Terrier, les hommes forts du renouveau

Rennes - Lyon (15h)

À lire

Rennes est un club qui a basculé dans une nouvelle dimension avec l’arrivée de Genesio, Maurice et Terrier. En quatre années, le Stade Rennais, club anciennement moqué pour son instabilité, est devenu un des grands du championnat de France.

C’est en décembre 2018 que la direction nomme Julien Stéphan comme coach de l’effectif professionnel. Un entraîneur issu du club qui avait d’abord coaché les U19 puis la réserve depuis 2012. Ce dernier connaît très bien la ville puisqu’il y est né en 1980.

Son arrivée pour remplacer Sabri Lamouchi ne fait alors pas grand bruit dans un club du milieu de tableau. Mais, très vite, on va s’intéresser à cet entraîneur qui emmène les Rennais en 8èmes de finale de la Ligue Europa, mais surtout qui sortira le Stade Rennais d’une très longue période de disette, sans trophée. Les Rouge et Noir s’imposent en 2019 en finale de Coupe de France contre l’ogre parisien aux tirs au but.

A Rennes, c’est le déclic. Avec peu de moyens à sa disposition, cet entraîneur et ses joueurs viennent de réaliser la meilleure saison de toute l’histoire du club, si l’on occulte une 10ème place au championnat. On le rappelle, l’actuel entraîneur de Strasbourg n’était arrivé qu’à la mi-saison.

Genesio, une arrivée discrète, des résultats séduisants

Les années qui suivront, le Stade Rennais et sa direction ne souhaitent plus être dans le ventre mou de Ligue 1. La promesse faîte aux supporteurs l’année passée, celle d’un espoir de voir le SRFC parmi les grands de ce championnat français, va motiver la direction et la famille Pinault, propriétaire du club, à fournir plus de moyens financiers, dès la saison 2019/2020.

Et l’argent sera brillamment investi : 58,1 millions d’euros dès la saison qui suit avec notamment les arrivées de Raphinha, Edouard Mendy ou encore Flavien Tait. Ce recrutement très intelligent fera ses preuves très rapidement, le Brésilien et le Sénégalais deviendront très vite parmi les meilleurs joueurs de l’effectif, mais aussi de Ligue 1.

Rennes investit enfin sur le mercato

Un travail de scouting et de recrutement remarquable avec de belles prises au sein même du championnat, un jeu très encourageant, augureront d’un beau futur pour le SRFC. D’un point de vue comptable, le pari est quasi parfait, les Rennais réalisent le meilleur résultat de l’histoire du club en Ligue 1, ils finiront sur la 3ème marche du podium et découvriront donc la Ligue des Champions, une première dans leur histoire.

Pour la saison 2020/2021, le club réinvestit, grâce aux grosses ventes de Raphinha et Mendy, 70 millions d’euros pour faire venir entre autres Nayef Aguerd, Martin Terrier ou encore Jérémy Doku. La venue de ce dernier est d’autant plus notable qu’elle signifie plus qu’il n’y paraît. Le jeune joueur belge était alors courtisé par de gros clubs européens tels que Chelsea, mais c’est Rennes qu’il avait choisi, une preuve du nouveau rayonnement du club breton.

Terrier qui reste, un signe fort

On peut également noter la montée du jeune latéral Adrien Truffert appelé en septembre dernier chez les Bleus pour remplacer Lucas Digne contre l’Autriche et le Danemark. Les Rennais découvrent donc la Ligue des Champions avec un groupe très relevé, on y trouve le futur champion Chelsea, mais aussi Séville et Krasnodar. Malheureusement, le Stade Rennais sera éliminé dès la phase de groupes en finissant 4ème.

On notera un match de très haut-niveau au Roazhon Park contre les Blues de Chelsea, mais aussi une défaite par un seul but d’écart sur le terrain de Séville. Cependant, en championnat, le club connaît un début d’année 2021 très décevant menant à la démission du coach, Julien Stéphan, le 1er mars. Mais là encore, le choix d’entraîneur sera judicieux et logique.

Trois jours plus tard, l’ancien entraîneur lyonnais Bruno Génésio prend la tête de l’effectif rennais. Sur ses 11 premiers matches, il comptabilisera 6 victoires, une bouffée d’air pour une équipe qui en avait besoin. Lors de la saison 2021/2022, le Stade Rennais enverra un message fort grâce, là encore, à son recrutement XXL, la grosse signature de Gaëtan Laborde (parti cet été à Nice), le jeune milieu croate très prometteur Lovro Majer, ou encore l’arrivée du Franco-ivoirien Loïc Badé (prêté cet été à Nottingham Forest).

Un recrutement qui n’est maintenant plus uniquement axé sur la jeunesse et le potentiel, mais aussi sur l’expérience et le talent. Niveau terrain, c’est un record historique en championnat avec 66 points et une attaque qui n’avait jamais été aussi prolifique (82 buts).

Terrier, un nouveau destin avec Genesio

En Conférence League, le club breton finira premier de son groupe, avec particulièrement un match nul à domicile contre les Spurs de Tottenham. Ils s’arrêteront aux portes des quarts après une double confrontation très disputée face à Leicester.

La saison 2022/2023 semble se dessiner dans la continuité des quatre dernières années avec un recrutement intéressant (notamment Mandanda (OM), Rodon (prêt avec option achat de 20 M€, Tottenham), Kalimuendo (20 M€, PSG), Theate (environ 22 M€, Bologne), Gouiri (28 M€, Nice) ou encore Wooh (10 M€)), un recrutement mené sous la houlette de Florian Maurice.

Le Stade Rennais a dépensé environ 80 millions contre 90 de rentrées. Seul manque finalement le fameux milieu box to box tant recherché. La prolongation de Martin Terrier, d’un an jusqu’en 2026, l’un des hommes de la dernière saison (3ème buteur du championnat avec 21 buts), est aussi un gros point positif, le Stade Rennais réussit cette fois-là à garder ses meilleurs joueurs. De quoi rêver d’un nouveau titre et d’une place régulière en Ligue des Champions ?

Fañch Tessier-Merhand

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi