mardi 27 septembre 2022

Rennes – Nice, retour vers le futur ?

Rennes - Nice (21h)

À lire

Le 13 décembre dernier, Rennes était au plus mal avant d’aller gagner à Nice. L’histoire se répète et les Bretons espèrent faire le même coup ce soir…

Il y a deux mois et demi presque jour pour jour (c’était le 13 décembre dernier lors de la 14ème journée de Ligue 1), c’est face à Nice que le Stade Rennais s’est remis dans le sens de la marche. Après avoir pris un point en quatre matchs, les Bretons s’imposaient à l’Allianz Riviera (1-0) avant de gagner les trois matchs suivant et de se relancer dans la course aux places européennes.

Cette fois, c’est une série en cours de cinq matchs sans gagner (3 défaites et 2 nuls) que les Rennais aimeraient stopper face aux Niçois. Si on ajoute la défaite à Angers en Coupe de France, ça fait six rencontres sans victoire. Il faut remonter plus d’un mois en arrière pour trouver trace du dernier succès de Camavinga et ses coéquipiers : le 17 janvier à Brest (20ème journée).

On sent de la nervosité chez les Rennais…

Une série inquiétante qui a plongé les Rennais en plein doute, allant jusqu’à remettre en question leur participation à une Coupe d’Europe la saison prochaine. Si les hommes de Julien Stephan ont un match en retard à jouer au Vélodrome le 10 mars, ça s’est resserré dans le deuxième quart du classement, avec cinq équipes en deux petits points.

Julien Stephan a beau expliqué ne pas avoir « de pression particulière » en cette période de crise de résultats, son président est monté au créneau pour prendre sa défense.

Dans les colonnes de l’Equipe, Nicolas Holveck a répondu aux commentaires de Pierre Menès, qui sur le plateau du Canal Football Club avait clairement laissé entendre que le coach breton avait voulu être le seul aux commandes et qu’il devait assumer ses choix.

« La seule chose qui l’intéresse (ndlr : Stephan), c’est de nous remettre dans le droit chemin. Tous les joueurs devaient soi-disant partir, aussi, l’été dernier… La réussite de Julien a fait beaucoup d’envieux. Et on le soutient à 200 %. C’est facile de commenter. Agir, c’est autre chose ». Une réaction qui laisse toutefois transpirer de la nervosité chez les Rennais.

Parmi les décisions fortes reprochées à Stephan par le journaliste de Canal+, celle d’avoir poussé M’Baye Niang vers la sortie (le Sénégalais a été prêté en Arabie Saoudite). Et devinez qui avait marqué le but de la résurrection à Nice le 13 décembre dernier ?

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi