jeudi 23 mai 2024

Rétro : 8ème titre au bout du suspense pour les Verts

À lire

Sur la route du huitième titre de champion de France, les Verts ont l’occasion d’être officiellement sacrés à deux journées de la fin du championnat à condition de ne pas perdre face à Bastia à Geoffroy-Guichard. Le souci, c’est qu’ils sont menés 0-2 à la 78ème minute…

De tous les matches qui ont construit le mythe stéphanois, cet ASSE-Bastia restera à jamais à part. Un moment rare qui ne survient en moyenne qu’une fois tous les cinquante ans.

Pour le vivre au XXème siècle, il fallait être à Geoffroy-Guichard ce 21 mai 1975 et s’attendre à voir les joueurs d’Herbin dominer les Corses. Invaincus à domicile, où ils avaient gagné tous leurs matches. Les Verts se méfiaient tout de même de l’équipe de Cahuzac. Ces derniers, emmenée par Papi et Orlanducci, qui visait encore une qualification européenne. Initialement programmé pour la 34ème journée, en avril, le match avait été remis en raison de la qualification pour les demi-finales de la Coupe d’Europe des Clubs Champions face au Bayern Munich.

Les Verts renversent Bastia

C’est donc avant les deux dernières journées, à Lens et face à Troyes en D1. Mais aussi une demi-finale de Coupe de France prévue quinze jours plus tard face aux mêmes Bastiais que se dessine l’incroyable scénario de ce match pas comme les autres. Il est disputé sous des trombes d’eau.

Invaincus depuis deux ans à domicile, personne n’imagine les Verts perdre cette invincibilité pour ce match du sacre. Pourtant, dans des conditions de jeu exécrables qui nivellent les valeurs, Curkovic est une première fois battu par Vergnes (1-0, 12ème) avant de céder une seconde fois, sur une tête de Neumann (2-0, 78ème).

Comme un signe des dieux du football, c’est alors qu’une panne de courant plonge le Chaudron dans le noir, obligeant les joueurs à regagner les vestiaires. Une grande partie des spectateurs, persuadés de l’issue de la rencontre, quitte même les lieux. Ils le regrettent encore…

46 ans après, rebelote face à Clermont !

Car au retour sur la pelouse, une demi-heure plus tard, l’incroyable va se produire. Métamorphosés par le discours du Sphynx, portés par l’énergie du désespoir qu’ont-ils à perdre de prendre tous les risques pendant les dix dernières minutes ? les Stéphanois vont d’abord réduire le score par Synaeghel (80ème) avant d’égaliser par Piazza (83ème) et porter l’estocade par Repellini (86ème).

Et les supporteurs qui avaient bravé le froid et la pluie pour assister à cette remontada expresse. De voir, hallucinés, le d’habitude si mesuré Robert Herbin se précipiter sur la pelouse pour fêter ce troisième but. Il assure définitivement le titre de champion de France.

Avec le dernier succès à domicile face à Troyes (5-1), l’ASSE réalise l’exploit de gagner tous ses matches à domicile dans la saison en championnat, ainsi qu’en Coupe de France, seul le Bayern étant parvenu à obtenir le nul (0-0) en coupe d’Europe. 47 ans après, la performance n’a toujours pas été égalée. Et il a fallu attendre 46 ans pour voir l’ASSE parvenir à remonter deux buts d’écart dans le dernier quart d’heure et finalement s’imposer.

C’était le 8 novembre 2021 dernier. Menés 0-2, les hommes de Puel gagnaient Clermont 3-2. Avant les buts de Nordin, Krasso et Sow, ces Verts là étaient aussi menés 0-2 à la 78ème minute…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi