mardi 5 juillet 2022

Rétro, CM 2010 : la descente aux enfers de l’Equipe de France

À lire

Quatre ans après une finale perdue face à l’Italie, la France arrive avec des doutes en Afrique du Sud. Elle s’est qualifiée en barrages face à l’Irlande. Ce Mondial 2010 se transformera en cauchemar…

La France est en souffrance depuis quatre ans. Eliminée de l’Euro 2008 au 1er tour, qualifiée pour la Coupe du monde en barrages, elle traîne aussi « l’affaire » de la fameuse main de Thierry Henry sur le but de la qualification en barrages.

Sur les deux premiers matches (nul contre l’Uruguay 0-0 puis défaite face au Mexique 2-0), les Français confirment les doutes, les critiques commencent à fuser puis arrive le jour du 19 juin où tout va basculer.

Les joueurs découvrent à la Une de L’Equipe des insultes proférées par Nicolas Anelka dans le vestiaire, l’attaquant est exclu et en forme de contestation, ses coéquipiers décident de faire la grève de l’entraînement le lendemain, restant dans le bus.

Aucun joueur ne descend, le sélectionneur Raymond Domenech est chargé de venir lire une lettre des joueurs expliquant leur geste :

« L’image donnée était triste, c’est sûr. Comme dans tous les mouvements, il y avait des meneurs, des suiveurs. C’était triste pour des gens qui ont donné beaucoup au football français comme Aimé Jacquet notamment. La France avait un statut de vice-championne du monde, mais les joueurs ont donné une mauvaise image, c’est sûr » explique le consultant de Canal+ Pierre Ménès.

Une défaite face à l’Afrique du Sud pour finir

Les images du bus des joueurs et de la lecture de la lettre par Domenech font le tour du monde, les politiques s’en mêlent, les joueurs sont critiqués, un cadre de la Fédération démissionne, Patrice Evra s’accroche avec le préparateur physique Robert Duverne, c’est la bérézina, mais les Bleus disputeront, quand même, le dernier match de la compétition face au pays hôte ; l’Afrique du Sud.

Ce dernier match sera marqué par une défaite (2-1), mais surtout un nouvel accroc avec Raymond Domenech qui, à la fin du match, refuse de serrer la main du sélectionneur adverse Carlos Alberto Parreira :

« C’est compliqué de jouer un match dans de telles circonstances, après tout ce qui s’était passé. Les jours précédents avaient été très animés, tout le monde ne parlait que de l’histoire du bus. Cette défaite contre l’Afrique du Sud était presque inéluctable » ajoute Pierre Ménès.

Après cette Coupe du monde catastrophique, c’est Laurent Blanc qui est chargé de remettre de l’ordre dans cette équipe de France qui a totalement échappé à Raymond Domenech.

Les joueurs présents en Afrique du Sud sont sanctionnés et c’est un évènement dont la France ne pourra jamais se défaire.

Cadre de l’équipe championne du monde, en 1998, auteur du but en or en 8èmes de finale contre le Paraguay, Laurent Blanc a réussi ses débuts d’entraîneur en menant Bordeaux au titre de champion de France. Il est prêt pour prendre le poste de sélectionneur et a la légitimité pour ramener de la sérénité au sein du groupe et essayer de passer à autre chose.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi