mardi 5 juillet 2022

Rétro — Coupe du Monde 2002 : pourquoi les Bleus ont-ils été si mauvais ?

À lire

Si, en 1998, les Bleus avaient su gérer les matches où Zinédine Zidane était absent, en Corée, ils n’y sont pas parvenus. La blessure du meilleur joueur français a certainement été fatale. Lors du tirage au sort, les observateurs prédisaient une qualification aisée de la France, championne du monde en titre, face au Danemark, à l’Uruguay et au Sénégal.

Une phase de poule catastrophique pour les Bleus

La surprise a donc été totale quand la France a été éliminée en terminant en plus dernière du groupe avec un point et zéro but marqué en trois matches laissant le Danemark et le Sénégal filer vers les 8èmes de finale.

Bien plus qu’un excès de confiance après le doublé Mondial-Euro en 1998 et 2000, c’est la blessure à la cuisse de Zinédine Zidane en fin de préparation lors du match amical et de la difficile victoire contre la Corée du Sud (3-2) qui a causé le plus de tort aux Bleus.

Sans leur meneur de jeu, ils étaient clairement en manque d’inspiration. Cela s’est vu dès le premier match contre le Sénégal, les hommes de Roger Lemerre n’ont pas trouvé de solutions pour déstabiliser le collectif sénégalais et le milieu renforcé mis en place par Bruno Metsu.

Avec cette défaite inaugurale, les Français se sont retrouvés sous pression et la guérison de la cuisse de « Zizou » était suivie quasiment heure par heure. Sur le plan offensif contre le Sénégal, les Bleus ont manqué de chance avec plusieurs barres transversales ; Djibril Cissé :

« La France a été championne du monde et d’Europe avec de très grands joueurs. C’était exceptionnel de réaliser le doublé Mondial-Euro, il a été fait en suivant en plus. La France avait une grosse pression pour cette Coupe du monde, on était très attendus. Zizou, c’était le roi.

C’est le genre de joueur qui change le regard des adversaires sur ton équipe. Il monopolise plusieurs adversaires. D’ailleurs, sur le troisième match face au Danemark, son seul de la compétition, il a été excellent alors qu’il était diminué. »

Meilleur joueur du seul match qu’il a disputé

Pour le second match face à l’Uruguay, à la blessure de Zidane s’est ajoutée celle de son remplaçant Youri Djorkaeff.

C’est Johan Micoud qui a été aligné. Entre la blessure rapide de Frank Leboeuf et l’expulsion de Thierry Henry, le seul à apporter de la percussion côté français, le match tourne rapidement au cauchemar et se terminera par un partage des points (0-0).

Zinédine Zidane reviendra pour le troisième match contre le Danemark, il est diminué, mais le sélectionneur tente le tout pour le tout. Pour se qualifier, les Bleus doivent marquer deux buts de plus que les Danois.

Comme face au Sénégal, ils maîtrisent le jeu, trouvent les poteaux et l’entrée en jeu de Djibril Cissé après la pause permet au jeu des Bleus d’avoir plus de profondeur, de percussion. Mais les hommes de Roger Lemerre se font prendre en contre et s’inclinent 2-0.

Malgré le fait qu’il ne soit pas à 100%, Zinédine Zidane a été excellent et même désigné homme du match :

« Toutes les sélections connaissent ce genre de problèmes, cela ne doit pas être une excuse. On avait perdu Robert Pires aussi. Ce qui est compliqué à gérer, quand un joueur comme Zidane se blesse, c’est que tout le monde se focalise sur un seul cas » avait déclaré Roger Lemerre après la compétition.

Après quatre années de domination, la France tombe de haut en Corée du Sud. Un Zidane à 100% n’aurait peut-être pas évité l’élimination car c’était clairement une génération qui était en fin de route. Malgré cet échec, elle reste la plus belle génération que le football français ait connue jusqu’à présent.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi