jeudi 23 mai 2024

Rétro : de Marcel Saupin à Antoine Kombouaré, l’histoire du FC Nantes

À lire

Vainqueur de la Coupe de France, le FC Nantes a mis fin à 21 ans sans trophée. Une anomalie enfin réparée pour un club huit fois champion de France.

21 Avril 1943 : Création du club

Le Football Club de Nantes est fondé à Nantes le 21 avril 1943. Il résulte de la fusion entre plusieurs clubs nantais déjà existants, mais c’est le club de la Saint-Pierre de Nantes qui prendra le nom de Football Club de Nantes. Jean Le Guillou et Marcel Saupin en sont les co-fondateurs. Le FCN est alors créé « pour développer, par la pratique du football, les forces physiques et morales des jeunes gens et pour créer entre tous les membres, des liens d’amitié et de solidarité », selon son principe fondateur.

1960 : Invention du jeu à la nantaise

A l’été 1960, le président du club Jean Clerfeuille cherche alors un coach. C’est la candidature de José Arribas qui est retenue. Henri Guérin alors entraîneur du voisin rennais et ami du président nantais le recommande chaudement auprès de ce dernier. Il révolutionne le club par sa vision du jeu. Le tacticien opte pour un jeu court, rapide et offensif. Quand, en 1990, l’expression de jeu à la nantaise apparaît dans la presse française, il sera considéré comme celui à l’initiative de cette philosophie de jeu.

1er juin 1963 : Première montée

C’est au soir du 1er juin 1963, après une victoire sur le score de 3 à 1 contre Sochaux, que les 16 959 Nantais présents dans le stade obtiennent leur première promotion dans l’élite. André Strappe, Pancho Gonzales, Jean Guillot ou encore Raymond Fiori et Yves Jort sont les grands acteurs de cette montée.

30 mai 1963 : Premier championnat remporté

Deux ans après leur première montée dans l’élite du football français, les Canaris surprennent en remportant leur premier titre de champion de France, par une victoire sur le score de 2 à 1 contre les Monégasques, au stade Malakoff (qui deviendra plus tard le stade Marcel Saupin). Jacques Simon et Ramon Muller seront les deux buteurs et les deux stars sur cette saison où le FCN remportera également une Coupe de la Ligue.

1966 : Henri Michel rejoint le FC Nantes

Pour la saison 1966/1967, le FCN voit l’arrivée d’Henri Michel en provenance d’Aix-en-Provence. Le milieu défensif s’imposera rapidement comme titulaire indiscutable et capitaine. Il jouera 532 matches en 1ère Division (ce qui constitue un record), sur 16 saisons au sein du club, il y remportera trois championnats de France et une Coupe de la Ligue, et inscrira 95 buts. Assurément l’une des plus grandes carrières d’un joueur au sein du club.

1978 : création de la Jonelière

En 1978, le FCN ouvre le centre d’entraînement nantais de la Jonelière, loin du centre-ville. Un emplacement choisi spécifiquement pour la tranquillité qu’il offre, mais aussi car il permettra l’implantation d’un immense complexe sportif et d’un centre de formation ultra-novateur pour l’époque, en France. Les installations mises à disposition des joueurs seront à la pointe de ce qui se fait à l’époque et deviendront à l’avenir un modèle pour les autres clubs français souhaitant se structurer et se développer.

4 juin 1976 – 7 avril 1981 : Marcel Saupin, la forteresse

Du 4 juin 1976 jusqu’au 7 avril 1981, le stade Marcel Saupin sera le théâtre de la plus grande série d’invincibilité à domicile d’une équipe du championnat de France dans toute son histoire. Les Nantais entretiendront alors une invincibilité à domicile qu’ils porteront à 92 matches sans défaite. Sous les ordres de Jean Vincent, les Nantais remporteront leur quatrième titre de champions de France en 1977.

1982 : Nouvel entraîneur, nouvelle ère

1982 représente la fin d’un cycle et le début d’un autre avec le départ entre autres d’Henri Michel ou encore Gilles Rampillon. Directeur du centre de formation nantais de 1972 à 1982, JeanClaude Suaudeau deviendra le coach à l’issue de la saison de 1981. Désigné comme l’héritier spirituel du coach légendaire José Arribas, il remportera le titre de champion de France dès sa première saison, avec dans ses rangs notamment Vahid Halilhodzic, meilleur buteur du championnat avec 27 buts. Beaucoup considèrent cette équipe comme la meilleure du club toutes saisons confondues.

28 Avril 1984 : Dernier match au stade Marcel Saupin

Après un dernier titre en 1983, le FCN fait ses adieux à Saupin le 28 avril 1984. Un stade qui possède une grande place dans le cœur des supporteurs nantais. Il reste le témoin de la création du club, puis de la dynastie nantaise pendant plus de 40 ans, du milieu des années 40 jusqu’au milieu des années 80. Pour l’anecdote, le FC Nantes s’était imposé face aux Verts de l’AS Saint-Etienne envoyant ces derniers en 2ème Division.

Ouverture du nouveau stade de La Beaujoire

Situé au Nord-Est de Nantes, le stade Louis Fonteneau, nom officiel du principal stade de la ville de Nantes, plus connu sous le nom du stade de la Beaujoire, voit le jour en 1984. C’est le 8 mai 1984 que les joueurs du FC Nantes joueront leur premier match sur la pelouse de la Beaujoire lors d’un match amical contre la Roumanie. Il possède une capacité de 52 923 places à l’époque, aujourd’hui il en compte 35 322, toutes assises.

 27 janvier 1985 : Record d’affluence

Le 27 janvier 1985, le FC Nantes réalise son record d’affluence au stade de La Beaujoire à l’occasion de la réception des Girondins de Bordeaux (0-1), avec 44 297 spectateurs. A noter que le record ne sera plus atteignable dans ce stade puisqu’il a vu sa capacité réduite à environ 35 000 places depuis.

1994-1995 : Saison record

Saison record pour les Jaune et Vert couronnés du titre de champion de France avec seulement 1 défaite durant toute la saison en championnat, contre Strasbourg. Le FC Nantes réalise alors une série de 32 matches sans une seule défaite, un record pour l’époque, anciennement détenu par le PSG avec 27 matches.

Avril 1996 : Meilleur résultat en coupe européenne

En dépit d’une 7ème place décevante en championnat, les Nantais vont connaître leur meilleur parcours européen de leur histoire lors de la saison 1995/1996. Le 3 avril 1996, le FC Nantes découvre les demi-finales de la Ligue des Champions. Après avoir éliminé le Spartak Moscou en quarts de finale, les Nantais font face à la Juventus de Turin, ils s’inclineront sur le score cumulé de 4 à 3.

12 mai 2001 : 8ème championnat de France

Sous les ordres de Reynald Denoueix, les Canaris décrochent leur 8ème titre de champion de France, leur dernier en date. C’est un succès face aux Stéphanois (10, Vahirua) qui leur offrira ce 8ème titre qui les hisse aujourd’hui au 4ème rang des clubs avec le plus de championnats de France, derrière l’ASSE, le PSG et l’OM.

9 mai 2007 : Relégation après plus de 40 ans dans l’élite

La saison 2006/2007 a été catastrophique pour le club nantais, marquée par le licenciement de deux entraîneurs, Serge Le Dizet et Georges Eo. C’est le 9 mai que tombe la sentence : Nantes est officiellement relégué en D2 après 44 années passées dans l’élite du football français. Malgré une victoire face aux Girondins de Bordeaux (0-1), les Niçois concurrents directs pour le maintien arrachent une victoire face au PSG et scellent la descente du FC Nantes Atlantique.

2 août 2007 : Waldemar Kita devient propriétaire

Début août 2007, le FC Nantes Atlantique acte sa revente, le nouveau propriétaire est un homme d’affaires franco-polonais nommé Waldemar Kita. A l’époque, le nouveau propriétaire prêtant être un passionné de football, mais vouloir effectuer une rupture avec l’identité nantaise. Toujours actuel propriétaire du club, il fait l’unanimité chez les supporteurs nantais… qui souhaitent tous son départ.

18 mai 2013 : Le FCN retrouve l’élite

Vainqueurs sur le plus petit des scores, le 18 mai 2013, face à Sedan, les Canaris sécurisent une 3ème place synonyme de montée. 36 967 spectateurs envahiront la pelouse du stade de La Beaujoire afin de fêter la montée avec les joueurs. Un retour logique pour l’un des clubs les plus historiques du championnat de France.

23 août 2018 : Transfert record

Le 23 août 2018, le FC Nantes enregistre le transfert le plus cher de son histoire. Anthony Limbombe arrive en provenance du club de Bruges pour 8,25 millions d’euros. L’ailier gauche est la recrue la plus chère devant Ludovic Blas (8 M€) et Alban Lafont (7,5 M€). Il n’aura pourtant pas laissé un souvenir impérissable aux supporteurs avec seulement 4 buts en autant de saisons. A noter que la vente la plus chère du club est Diego Carlos pour 15 millions vers le FC Séville.

21 janvier 2019 : décès d’Emiliano Sala

Le 21 janvier 2019, un petit avion privé décolle en partance de Nantes pour Cardiff. A son bord, l’attaquant nantais Emiliano Salah. On perdra sa trace au-dessus de la mer non loin de l’île de Guernesey. C’est 15 jours plus tard qu’un corps sera retrouvé. Il faudra trois jours pour identifier le corps de l’attaquant transféré à Cardiff City. Sa disparition, le temps des recherches puis l’annonce de son décès ont plongé dans l’effroi les deux clubs. Mais c’est le monde entier du football qui a été touché par ce drame. Ce souvenir est encore aujourd’hui très douloureux chez les supporteurs nantais.

7 mai 2022 : Victoire en Coupe de France 21 ans après le dernier titre

Le 7 mai dernier, les Nantais remportent la Coupe de France contre l’OGC Nice (1-0, but de Ludovic Blas sur penalty). Le FC Nantes retrouve un trophée, 21 ans après son dernier championnat de France en 2001. Une bouffée d’air extraordinaire pour les supporteurs qui avaient déjà envahi la pelouse de la Beaujoire lors de la qualification en demi-finales contre l’AS Monaco (4 à 2 t.a.b.). Le groupe d’ultras nantais, la Brigade Loire, a profité de l’occasion pour déployer un magnifique tifo.

Fañch Tessier-Merhand

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi