lundi 4 mars 2024

(Rétro) : Emile Ntamack, les coups de griffes de la panthère noire

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Racé, puissant, percutant, l’ancien arrière du Stade Toulousain Emile Ntamack, père de Romain, a marqué au fer rouge énormément d’adversaires qu’il a souvent laissés sur place.

En 2021, Emile et Romain deviennent le premier duo père/fils à remporter la Coupe d’Europe. En son temps, son père Emile, surnommé Milou ou la Panthère noire ne passe pas inaperçu. Pourtant, rien ne le prédestine à une telle carrière. Derrière son élégance naturelle se cache une énorme personnalité. Ntamack apparaît dans les radars dès les rangs juniors en étant international, international militaire puis universitaire.

46 au compteur en équipe de France, dont 34 au poste d’ailier, 7 comme centre et 5 comme arrière. Cela souligne à quel point le natif de Lyon a été un joueur complet et polyvalent. Avec sa puissance incomparable, ses crochets à couper le souffle en pleine course, un sens de l’anticipation infaillible qui lui permet d’intercepter de nombreuses passes au nez et à la barbe d’adversaires médusés, voilà quelles étaient les grandes forces de ce joueur d’exception.

Au Stade Toulousain où il a fait toute sa carrière, il ratisse très large. Il est six fois champion de France et trois fois champion d’Europe. En équipe de France, il remporte le Grand Chelem en 1997. Il finit aussi meilleur marqueur des éditions 1996 et 1999 avec 5 essais. Il participe à deux Coupes du Monde en 1995 (5 matches, Tonga, Ecosse, Irlande, Afrique du Sud, Angleterre) et 1999 en atteignant une place de finaliste et en jouant 6 matches (Canada, Namibie, Fidji, Argentine, Nouvelle-Zélande, Australie).

Après son immense carrière de joueur, il devient entraîneur. Il est en charge notamment des trois-quarts du XV de France se hissant jusqu’en finale de la Coupe du Monde 2011, de ceux de l’UBB, ou des filières de jeunes du Stade Toulousain.

Le chiffre : 26

C’est le nombre d’essais qu’Emile Ntamack marque en Bleus entre 1994 à 2000. En seulement six ans, Ntamack s’inscrit parmi les meilleurs marqueurs d’essais du XV de France, même le sixième meilleur marqueur en Bleus.

Le saviez-vous ?

Émile Ntamack est le fils d’un ancien haltérophile camerounais reconverti arbitre de football. Après avoir pratiqué le football et l’athlétisme, le jeune Émile est très vite repéré au rugby. Il est scruté en cadets dans un petit club de la banlieue lyonnaise (Meyzieu). Il intègre ensuite la filière sport-études du lycée Jolimont à Toulouse. En juniors, il rejoint le Stade Toulousain dès 1988. On connaît la suite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi