jeudi 29 septembre 2022

Rétro : en 1958, quand Pelé se révèle au monde entier contre la France

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Considéré comme le plus grand joueur de tous les temps, le Brésilien a inscrit un triplé historique contre les Bleus. Un match qui est resté dans les annales.

24 juin 1958 à Solna. Demi-finale de la Coupe du monde en Suède. Depuis le début du Mondial, les Bleus ont marqué pas mal de buts. Pour cette raison, les artistes brésiliens sont sur leurs gardes. Les Français ont cette volonté de jouer vers l’avant et de ne surtout pas se replier derrière afin de ne pas subir. Ils misent sur des contre-attaques très rapides.

La blessure de Jonquet a changé l’histoire…

Après seulement dix minutes de jeu, les deux équipes ont marqué, par Vava côté brésilien et Fontaine côté français. Un fait marquant va avoir des conséquences sur l’issue de la rencontre.

Suite à un choc avec Vava, Jonquet est victime d’une fracture du péroné. Le règlement n’autorise pas de remplacement sur blessure. Courageusement, le défenseur reste sur le terrain, mais ne peut aider ses équipiers. En infériorité, les Français ne peuvent lutter.

Le but de Didi (39ème) les atteint moralement. Pelé va se charger d’achever les Bleus. « Il y a le petit Pelé,17 ans et demi, qui nous marque trois buts ce jour-là (52ème, 64ème, 75ème). Dès 58, on voit qu’il va devenir un grand joueur. Et c’est en 1970 qu’il est vraiment à son apogée avec la meilleure Seleçao de tous les temps. On finit quand même troisièmes du Mondial » insistera Just Fontaine .

Bien des années plus tard, le « roi » Pelé déclarera : « 1958, c’est mon premier match contre la France. Vers la fin de la rencontre, les spectateurs scandent mon nom. Pelé ! Pelé ! Comme si quelque chose de nouveau et d’inattendu venait de voir le jour. 1958, c’est la Coupe du monde qui a changé ma vie et façonné mon destin.

Pour toujours. C’est à la suite de mes exploits en Suède qu’un magazine français m’a gratifié de « Roi du football ». Un titre qui s’est répandu dans le monde entier et a contribué à façonner ma légende ».

En ce jour de juin 58, la France tombe avec les honneurs contre les Auriverde (2-5). Côté brésilien, une étoile est née.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi