mercredi 29 mai 2024

Rétro : en 2002, le Sénégal maraboute les Bleus

À lire

Vendredi 25 mars, l’Equipe de France affronte la Côte d’Ivoire au Vélodrome, avant de jouer cotre l’Afrique du Sud (à Lille). L’occasion de revenir sur une équipe africaine qui a fait très mal aux Bleus : le Sénégal en 2002.

À l’occasion de cette Coupe du Monde 2002, le Sénégal participe à son premier Mondial. Pour une première, il n’est pas gâté par le sort avec le champion du monde en titre : la France.

Les joueurs connaissent bien la France car la plupart évoluent dans des clubs de l’hexagone et le sélectionneur, Bruno Metsu, est Français. En bon tacticien, l’ancien sedanais a préparé un bon petit plan pour contrer les Bleus, il les perturbe complètement avec un milieu à cinq et un joueur Aliou Cissé, particulièrement attaché à la surveillance de Youri Djorkaeff qui s’est vu confier l’animation du jeu par Roger Lemerre suite au forfait sur blessure de Zinédine Zidane :

« Avec ce milieu renforcé, il fallait mettre de la vitesse, de la spontanéité à notre jeu, mais on n’a pas su le faire. Les Sénégalais ont parfaitement joué le coup. S’ils sont arrivés en quarts de finale de la compétition, c’est qu’il y avait du talent » explique Djibril Cissé, entré en jeu en deuxième période.

Dans ce match à sens unique où les hommes de Bruno Metsu n’ont eu quasiment qu’une action, un but du Lensois Pape Bouba Diop sur un centre d’El Hadji Diouf mal négocié par Fabien Barthez aura suffi.

Les Français ont trouvé sur leur route un excellent Tony Silva ou les montants du but, notamment sur des frappes de David Trezeguet (22ème minute) ou de Thierry Henry (66ème minute). Deux minutes avant le tir d’Henry, Kalidou Fadiga avait lui aussi trouvé la barre.

« Avec ce milieu renforcé, il fallait mettre de la vitesse, de la spontanéité à notre jeu, mais on n’a pas su le faire » D. Cissé

Tout le match, le milieu de terrain a paru coupé de l’attaque et les attaquants français n’ont pas eu de bons ballons à exploiter. Les champions du monde démarraient donc ce Mondial de la plus mauvaise des manières.

Et étaient condamnés à gagner leurs deux matches suivants contre le Danemark et l’Uruguay pour se qualifier et ne pas subir l’échec d’une élimination dès le 1er tour au sein d’un groupe plus qu’abordable.

Finalement, sur ces deux matches, elle ne récoltera qu’un match nul face à l’Uruguay (0-0 puis défaite face au Danemark 2-0). Lilian Thuram ou Zinédine Zidane n’ont pas pu se transformer en sauveur de la patrie cette fois-ci et l’équipe a paru usée et à bout de souffle deux ans après son titre de champion d’Europe. Quatre ans après la liesse qui avait entouré leur victoire en Coupe du monde et deux ans après le titre européen, les Français quittaient donc la Corée du Sud par la petite porte avec l’étiquette de grande déception du tournoi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi