samedi 28 janvier 2023

Rétro : en 38, les Bleus jouent la Coupe du Monde à domicile et envoutent la France

À lire

Dans un contexte très particulier, Jules Rimet peut être satisfait du déroulement de la compétition dans son pays natal alors qu’il a appuyé fortement la candidature de la France.

Après deux éditions en Uruguay, puis en Italie, c’est la France qui accueille la Coupe du Monde en 1938. Jules Rimet, président de la Fédération internationale durant trente-trois ans, qui a été à l’origine de la Coupe du monde dont le trophée porte d’ailleurs son nom a mis tout son poids pour appuyer la candidature de la France malgré l’absence de très grands stades. La France organise la compétition dans un contexte européen très lourd.

Le Brésil se prive de Leonidas en demi-finale !

Pourtant qualifiée, l’Autriche annexée quelques mois auparavant par l’Allemagne nazie dans le cadre de l’Anschluss ne peut participer à l’évènement sept joueurs autrichiens ont été réquisitionnés pour jouer avec la Mannschaft tout comme l’Espagne qui est le théâtre d’une guerre civile après le putsch de Franco.

Mais l’Italie, toujours dirigée par Mussolini, est là pour défendre son titre… qu’elle va d’ailleurs conserver. Parmi les quinze équipes présentes, douze sont venues d’Europe.

Pour représenter le continent sud-américain, le Brésil se sent un peu seul puisque l’Uruguay et l’Argentine ont refusé de participer aux éliminatoires pour marquer leur désaccord avec la Fédération internationale qui a décidé d’organiser cette édition 1938 en Europe et non en Amérique du Sud. Après le retrait de plusieurs sélections, Cuba a été directement qualifiée pour la seule Coupe du monde de son histoire jusqu’ici.

Les Indes Orientales néerlandaises, devenues l’Indonésie en 1949, représentent l’Asie. La Coupe du monde se déroule dans dix stades (Colombes, le Parc des Princes, Marseille, Bordeaux, Lille, Reims, Strasbourg, Toulouse, Le Havre et Antibes). L’évènement connaît un beau succès populaire et financier. Le public répond présent et les matches sont diffusés en direct par Radio PTT et Radio Paris qui sont des relais pour leurs homologues des autres pays.

Première Coupe du Monde à succès populaire pour les Bleus

En huitièmes de finale (le 1er tour), 30 000 spectateurs assistent à la victoire de la France contre la Belgique (3-1) au stade Yves du Manoir de Colombes. En quarts, ils sont 59 000 pour voir les Italiens éliminer les Français (3-1).

A l’occasion de la demi-finale entre l’Italie et le Brésil, 33 000 spectateurs ont pris place au stade Vélodrome à Marseille. Les Transalpins l’emportent 2-1 alors que les Brésiliens avaient décidé de mettre au repos deux attaquants, Leonidas le premier artiste du football surnommé « le Diamant Noir » et Elba de Padua Lima « Tim »… Trop sûr de lui, le sélectionneur brésilien Adhemar Pimenta avait annoncé : « Je les réserve pour la finale ! »

Erreur fatale ! Les Brésiliens battent la Suède à Bordeaux pour la 3ème place (4-2 avec un doublé de Leonidas le meilleur buteur de cette Coupe du monde) et l’Italie s’impose en finale contre la Hongrie (4-2) le 19 juin 1938 à Colombes devant plus de 45 000 spectateurs.

Un peu plus d’un an plus tard, l’Allemagne envahira la Pologne le 1er septembre 1939. Une agression qui marquera le début de la Seconde Guerre mondiale. Sur le plan sportif, la France devra attendre soixante ans pour assister au retour de la Coupe du monde sur son sol…

Félix Chiocca

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi