mardi 5 mars 2024

Rétro : en 58, Raymond Kopa Kopa, premier Français Ballon d’Or

À lire

Le Ballon d’Or n’a que trois ans d’existence quand Raymond Kopa l’obtient en 1958. Il devient alors le premier joueur français à inscrire son nom à ce prestigieux palmarès. Le milieu de terrain du Real Madrid est suivi par deux attaquants, l’Allemand Helmut Rahn (Rot-Weiss Essen) et Just Fontaine (Reims). Raymond Kopa est ainsi récompensé, après être déjà monté deux fois sur le podium du Ballon d’Or.

« Kopa, l’art du dribble et de la dernière passe »

Troisième en 1956 derrière deux légendes du football européen, l’Anglais Stanley Matthews (Blackpool) et Alfredo Di Stefano son partenaire au Real Madrid, il l’est encore l’année suivante avec l’Anglais Duncan Edwards (Manchester United) alors que le Ballon d’Or est décerné à Di Stefano devant l’Anglais Billy Wright (Wolverhampton).

En 1958, le natif de Noeux-les-Mines qui est âgé de 27 ans poursuit une carrière entamée à Angers et prolongée à Reims où il s’est complètement révélé (avec notamment une finale de Coupe d’Europe), au point d’attirer l’attention du Real Madrid le plus grand club de l’époque où il est arrivé en 1956.

Au moment où il reçoit son Ballon d’Or, il a remporté sa deuxième Coupe d’Europe des Clubs champions (aujourd’hui Ligue des Champions) et son deuxième titre de champion d’Espagne. Avec l’équipe de France, il a pris la troisième place de la Coupe du monde disputée en Suède. C’est dire s’il a marqué de son empreinte la saison 1957/1958.

Il reviendra au Stade de Reims en 1959 et y terminera sa carrière en 1968. « C’était un véritable monument. J’ai eu la chance de jouer contre lui quelques années plus tard. En 1958, c’était une sorte de mythe. Il jouait dans une équipe incroyable » souligne Charly Samoy l’ancien gardien du Havre (1961-1963), puis de Lille.

« Il représentait tellement à cette époque. C’était un grand parmi les grands au Real. On a du mal à l’imaginer aujourd’hui. Il savait tout faire, il avait l’art du dribble et de la dernière passe. » La disparition de Raymond Kopa, le 3 mars 2017, a ému la France entière, bien au-delà du simple monde du football.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi