mercredi 21 février 2024

Rétro : quand Edouard Roger-Vasselin vengeait son père à Roland-Garros…

À lire

Si Christophe Roger-Vasselin n’a pas gagné Roland-Garros, son fils lui a inscrit son nom au palmarès du tournoi parisien. Edouard Roger-Vasselin a en effet gagné le double en 2014 associé à Julien Benneteau.

Yannick Noah cherche toujours son successeur en simple, il ne le cherche plus, en revanche, en double. En s’imposant en finale en 2014 face à Granollers et Lopez en deux sets (6-3, 7-6) Edouard Roger-Vasselin et Julien Benneteau ont succédé à la paire Noah-Leconte, victorieuse en 1984 et font mieux que Mahut et Llodra, battus en finale l’année précédente (2013) par les redoutables frères Bryan.

Edouard Roger-Vasselin et Julien Benneteau succèdent à la paire Noah-Leconte

Très proche de son fils qu’il a longtemps conseillé, Christophe Roger-Vasselin était dans les tribunes pour assister au triomphe d’Edouard :

« J’étais super content de son parcours, mais de manière plus générale de sa carrière. Il a toujours été sérieux, équilibré et il a fait une jolie carrière en fonction de ses qualités et de ses possibilités. Je ne lui ai pas donné de conseils particuliers avant la finale. Il était déjà bien entouré avec ses entraîneurs, son staff. On discute souvent de tout et de rien, pas forcément de tennis d’ailleurs même si ce sport a marqué nos vies. »

En plus de lui avoir fait connaître sa future femme il y a une dizaine d’années, Julien Benneteau a donc permis aussi à Edouard RogerVasselin de gagner un titre de Grand-Chelem dans une carrière où il n’a pas gagné de titre en simple (deux finales), mais il a remporté 14 titres en double. C’est au cours de cette année 2014 qu’il a obtenu son meilleur classement en double (6ème mondial) alors qu’en simple il a atteint la 35ème place, toujours en 2014 :

« Je n’étais pas jaloux qu’il soulève le trophée alors que moi je n’y étais pas parvenu en 1983. J’étais dans les tribunes tout au long de son tournoi. C’est une année où il était en pleine forme physique et je suis très fier de lui » ajoute Christophe Roger-Vasselin.

Si en double Yannick Noah a trouvé ses successeurs, en simple il faudra certainement attendre encore longtemps…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi