jeudi 23 mai 2024

Rétro : quand Laurent Blanc marquait le but en or contre le Paraguay…

À lire

Après une phase de poules bien négociée, la France entame les phases finales face à une opposition piégeuse. Le Paraguay de José-Luis Chilavert a sorti notamment l’Espagne et ne se présente pas en victime à Lens, loin de là…

Pour ce 8ème de finale de tous les dangers, la France est privée de Zinédine Zidane suspendu. Pour pallier l’absence de son meneur de jeu, Aimé Jacquet a décidé de faire confiance numériquement à Bernard Diomède.

Après avoir devancé dans sa poule l’Espagne et la Bulgarie, le Paraguay, qui a terminé deuxième de sa poule derrière le Nigeria, se mesure à la France sans aucun complexe, avec beaucoup de confiance.

Le match est cadenassé, les Paraguayens défendent bas non pas par choix, mais à cause de la France qui les accule dans son camp, qui ne les laisse pas ressortir le ballon. Plus le match avance, plus la France accentue sa domination et sa pression sur les buts adverses.

« Laurent Blanc aimait bien monter, il l’avait fait plusieurs fois en se plaçant en position d’avant-centre »

Mais elle trouve face à elle un José Luis Chilavert dans une forme éclatante. Le gardien paraguayen fait des parades désespérées, toutes aussi spectaculaires les unes que les autres et croit garder ses cages inviolées.

C’est sans compter sur l’adresse et le sangfroid de Laurent Blanc au cours d’une prolongation où l’on sent que la tension est à son comble : « Quand le match est serré comme ça, les centraux sont toujours tentés de venir aider les attaquants pour faire le surnombre.

Laurent Blanc aimait bien monter, il l’avait fait plusieurs fois en se plaçant en position d’avantcentre » explique son ancien coéquipier Florian Maurice.

C’est à la 77ème minute de jeu qu’Aimé Jacquet a fait un coaching décisif avec le remplacement de Thierry Henry par Robert Pirès. La France conserve son système de jeu du début de match en 4-3-3 avec comme ailiers Thierry Henry et Bernard Diomède chargés de dynamiter cette solide défense, parfaitement regroupée.

Blanc a le sens du but

Youri Djorkaeff est dans l’axe en soutien de David Trezeguet. Bernard Diomède cèdera sa place à Stéphane Guivarc’h pendant que Robert Pirès remplacera donc Thierry Henry poste pour poste.

C’est lui qui déborde sur la droite pendant la prolongation, il centre, le ballon est rabattu d’une tête piquée au point de penalty par Trezeguet, Laurent Blanc se retrouve étrangement seul et ne se prive pas de marquer le but de la qualification :

« Quand il montait, il avait un bon sens du but. Il avait beaucoup de sérénité sur les phases dé dans une phase finale de Coupe du monde, une équipe se qualifie grâce au but en or (mis en place lors de l’Euro 2016).

Les Paraguayens tombent au sol tellement ils sont déçus, Chilavert est inconsolable, les Bleus, eux, exultent. Ils poursuivent leur route dans leur Coupe du monde et retrouveront en quarts de finale l’Italie qui a éliminé également difficilement la Norvège (1-0).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi