jeudi 29 septembre 2022

Rinus Michels, l’entraîneur qui a inventé le grand Barça

De l'Ajax au Barça

À lire

Le Quotidien du Sport vous propose une série de portraits des plus grands entraîneurs de l’histoire. Pour commencer, gros plan sur Rinus Michels, l’homme qui a créé le grand Barça avant même l’arrivée de Johan Cruyff.

De son passage sur un banc, Rinus Michels décédé en 2005 à l’âge de 77 ans, laisse l’image de l’exigence. D’un homme taciturne qui demande énormément à ses joueurs (qui ne l’apprécient pas toujours). Le fameux « football total », c’est lui. Une méthode développée autour du mouvement intelligent de ses joueurs dont Marcelo Bielsa pourrait être un des héritiers. Avant le Barça de Cruyff, il y a eu le Barça de Rinus Michels. Sans lui rien ne serait arrivé. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard.

Quand il a dirigé l’Ajax à la fin des années soixante, le technicien néerlandais a mis le mythique club d’Amsterdam sur la carte de l’Europe en lançant dans le grand bain plusieurs jeunes formés au club dont un certain Johan Cruyff. Quelques années plus tard, après avoir tout gagné avec le club qui était aux portes de la deuxième division à son arrivée, Michels fera venir Cruijff à Barcelone.

De l’Ajax au Barça

En s’appuyant sur les principes de jeu qui ont fait le bonheur de l’Ajax, Rinus Michel redonne ses lettres de noblesse au club catalan qui remporte le titre en 74 après 14 ans de vide, en s’offrant le luxe d’humilier le Real battu 5-0 sur sa pelouse ! Connu pour sa célèbre phrase, « le football c’est la guerre », Rinus Michels a aussi marqué le monde lors de la Coupe du Monde de 1974. Si Cruyff, Neeskens, Rep, Rensenbrink et autres Krol  finissent par s’incliner en finale face à la puissance allemande, les « Hollandais volants » illuminent la compétition. Le succès 2-0 contre l’Uruguay demi-finaliste en 70 n’est qu’un hors-d’œuvre. L’Argentine (battue 4-0), l’Allemagne de l’Est (2-0) et enfin le champion du monde en titre, le Brésil (qui s’incline 2-0) sont passés à la moulinette batave.

La carrière de Rinus Michels est marquée du sceau de la fidélité. Après le Barça, il retourne à l’Ajax, puis retourne au Barça… Il y aura aussi l’intermède américain, aux Aztecs de Los Angeles qu’il rejoint en compagnie de Cruyff avant de revenir en Europe sur le banc du FC Cologne avec qui il passera tout près du titre en 1982 avant de partir en 1984.

Euro 88 : Michels fait gagner les Pays-Bas

Deux ans plus tard, nouveau retour aux sources pour le natif d’Amsterdam qui accepte de revenir sur le banc des Oranje en mal de résultats. Depuis une deuxième finale de coupe du Monde perdue en 1978, les Pays-Bas végètent. Ils manquent notamment la qualification pour la Coupe du Monde au Mexique (1986). Cette même année, Rinus Michels revient pour qualifier les Pays-Bas pour l’Euro 1988 organisé en Allemagne.  C’est en battant en finale l’Union Soviétique de Lebanovski (2-0) que les Pays-Bas de Michels, emmenés par Gullit, Koeman, Rijkaard et Van Basten remportent le premier titre de leur histoire. Le seul à ce jour.

Après un passage lucratif mais pas très glorieux à Leverkusen (il sera démis de ses fonctions en avril alors que l’équipe se rapprocherait dangereusement de la relégation), Michels reviendra une  troisième fois sur le banc de l’équipe nationale. Favoris de l’édition organisée au Suède, les Néerlandais s’inclinent en demi-finale contre les Danois (aux tirs au but), vainqueurs de la compétition à la surprise générale. Nommé conseiller au près de la FIFA, Rinus Michels y terminera sa carrière en observateur attentif du football en général, de l’Ajax et des Pays-Bas en particulier. Il décède en 2005 après une opération du cœur.


Rinus Michels

Né le 9 février 1928 à Amsterdam (Pays-Bas) 
Décès le 3 mars 2005

Équipes entrainées :

1965-1971 : Ajax Amsterdam
1971 - 1975 : FC Barcelone
1974 : Pays-Bas
1975-196 : Ajax Amsterdam
1976 - 1978 : FC Barcelone
1979-1980 : Los Angles Aztecs
1980 - 1983 : FC Cologne
1986 - 1988 : Pays-Bas
1988-1989 : Bayer Leverkusen
1990 - 1992 : Pays-Bas

Palmarès :

– Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions (1971)
– Champion des Pays-Bas (1966,1967, 1968 et 1970)
– Champion d’Espagne (1974)
– Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas (1967, 1970 et 1971)
– Vainqueur de la Coupe d’Espagne (1978)
– Vainqueur de la Coupe d’Allemagne (1983)
– Vainqueur de l’Euro 1988
– Finaliste de la Coupe du Monde (1974)
– Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions (1969)
– Nommé meilleur entraîneur de tous les temps par le magazine France Football en 2019.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi