lundi 20 mai 2024

TOP 10 des joueurs africains : Roger Milla (3ème), footballeur, danseur, chanteur…

À lire

Suite de notre TOP 10 des joueurs africain avec Roger Milla. Celui qu’on appelait « le vieux lion » prend la troisième place.

Albert Roger Mooth Miller, né le 20 mai 1952 à Yaoundé. C’est à 13 ans, dans le club de l’Eclair de Douala qu’il signe sa première licence. Après deux titres de champion du Cameroun, il pose ses valises au Tonnerre Yaoundé. Alors qu’il éprouve des difficulté en club, il fait l’unanimité dans sa sélection et remporte le Ballon d’Or africain en 1976. 

Milla débarque en Europe en France, à Valenciennes, mais doit passer la première partie de la saison à jouer avec la réserve en raison d’un trop grand nombre de joueurs étrangers dans l’effectif. Il signe ensuite à Monaco puis Bastia, Saint-Etienne et termine son périple français à Montpellier avant de rejoindre la réunion. Roger Mila retourne à Yaoundé, au Tonnerre, avant d’effectuer deux dernières piges en Indonésie. 

Le roi de la « Makossa »

Vainqueur de la Coupe d’Afrique à deux reprises en 1984 et 1988, Roger Milla laisse un souvenir aux amoureux du ballon rond. Que ce soit par ses performances sur le terrain ou ses danses de célébration de buts, « Makossa », qu’il effectue à la Coupe du Monde 1990. Cette année là, le Cameroun impressionne par son parcours et réalise le meilleure parcours pour une équipe africaine en Coupe du Monde.  

En étant rappelé pour jouer la Coupe du Monde 1994, Roger Milla ne peut pas empêcher la défaite des siens, mais inscrit tout de même un but contre la Russie. Il devient alors le plus joueur à disputer un match de Coupe du Monde à 42 ans et 1 mois. Il sera battu par le Colomien Faryd Mondragon en 2014, mais restera le plus vieux buteur de la compétition. 

Elu Ballon d’Or Africain à deux reprises, (1976 et 1990), Roger Milla restera à jamais une figure emblématique du football africain et surtout mondial. Avec sa sélection, il compte un total de 28 buts en 102 sélections. Après le foot, la star s’est essayée à la musique en sortant une musique du nom de « Sandy », en hommage à sa fille, qui connait une certain succès, contrairement à son deuxième tube, « Un enfant, c’est la vie ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi