lundi 24 juin 2024

Roland-Garros : Novak Djokovic, définitivement le plus grand joueur de l’histoire ?

Dojkovic - Ruud (14h30)

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

De notre envoyé spécial Porte d’Auteuil

Le Serbe de 36 ans, qualifié pour la finale de Roland-Garros, a profité des crampes au mollet droit de Carlos Alcaraz. Il vise un 23ème titre du Grand Chelem, dimanche, pour devenir encore plus unique dans l’histoire de son sport !

C’était le combat que tout le monde attendait ! Pour certains observateurs même, une finale avant la lettre. Cette empoignade a été exceptionnelle pendant deux sets. A un jeu partout au troisième set, Alcaraz a été pris de crampes. Terriblement diminué physiquement, la fin de match pour le natif de Murcie âgé de 20 ans, a été cauchemardesque. Cependant le vainqueur du dernier US Open n’a pas voulu abandonner (6/3, 5/7, 6/1, 6/1).

Force est de constater que Djokovic a été le plus fort, mentalement et physiquement. Le corps d’Alcaraz a fini par lâcher. Mais Djokovic a tenu à lui rendre hommage : « D’abord et avant toute chose, je dois dire que Carlos n’a vraiment pas eu de chance », a déclaré Djokovic dans son interview sur le court, relayée sur le site de l’ATP. A un tel niveau, la dernière chose que vous voulez, ce sont des crampes et des problèmes d’ordre physique. Surtout quand vous abordez les dernières échéances d’un Grand Chelem. Je compatis donc avec lui, je suis désolé. J’espère qu’il se rétablira et qu’il reviendra très bientôt. Je lui ai dit au filet. Il est jeune. Il a beaucoup de temps devant lui. Je suis convaincu qu’il va gagner ce tournoi de nombreuses fois. C’est un joueur incroyable, un compétiteur fabuleux, et un gars très gentil. Il mérite tous les applaudissements et tout le soutien. C’était difficile. Il ne savait pas s’il devait abandonner le match ou le terminer comme il l’a fait. Félicitations à lui donc, pour son esprit combatif et sa patience jusqu’au dernier point. Grand respect ». 

76 fois vainqueur en 80 matchs quand Djokovic gagne la première manche !

Derrière les mots d’encouragement du vainqueur pour le vaincu, on peut également comprendre le soulagement du « Djoker » après cette farouche bataille.Car avant que l’Espagnol ne se blesse, le Serbe a dû terriblement s’employer : «  Nous étions tous les deux à la limite physique vers la fin de la deuxième manche, a rappelé Djokovic interrogé sur le court par Alex Corretja. Je ne me sentais pas du tout frais. Nous nous sommes affrontés. Je pense que c’était un match assez équilibré, à un set partout, et puis cette chose s’est produite avec sa crampe au début du troisième set. A partir de ce moment-là, c’était un match différent. Évidemment, j’ai juste essayé de rester concentré, de rester présent, et j’ai vu qu’il luttait. Cependant, je ne voulais pas trop penser à ce qui se passait du côté opposé du filet. Encore une fois, beaucoup de respect pour lui et j’espère qu’il va revenir très rapidement. Je suis très fier d’avoir atteint la finale. C’est un rêve pour moi mais ce n’est pas fini. On a un autre match à jouer. J’espère connaître mon meilleur jour dimanche et je souhaite gagner un nouveau titre ».

A Roland-Garros une statistique hallucinante symbolise la force de Djokovic. Il en est à 80 victoires pour seulement 4 petites défaites quand il a enlevé la première manche ! La dernière fois qu’un joueur a contourné cette donnée, c’était Stan Wawrinka en 2015 alors que « Djoko » avait remporté le premier set.

Ce dimanche, Djokovic, double vainqueur à Roland-Garros en 2016 et 2021, va disputer sans doute le match le plus important de sa carrière sportive-sa 34ème finale de Grand Chelem, contre Casper Ruud, tombeur de Zverev dans l’autre demie. Avec en ligne de mire une 23ème couronne en Grand Chelem. Seul devant tous les autres…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi