jeudi 13 juin 2024

Roland Garros : pour la fête des mères, Elina Svitolina, s’offre un cadeau surprenant

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le jour de la fête des mères, la compagne de Gael Monfils s’est brillamment qualifiée pour les quarts-de- finale de Roland-Garros en écartant Daria Kasatkina (tête de série n°9). Un degré de performance qu’on attendait pas forcément si vite, moins de huit mois après avoir donné naissance à une petite fille.

La prochaine bataille de Elina Svitolina (192eme) contre Aryna Sabalenka (tête de série n°2), sera ardue à remporter. Mais elle ne partira pas battue d’avance avec l’esprit qui l’anime actuellement : « A chaque fois que j’arrive sur le court, ce que j’essaie de faire, c’est de me préparer au mieux, d’avoir le meilleur état d’esprit possible et je prends un match à la fois », confie SvitolinaLa recette apparaît comme basique. Mais elle fonctionne à la perfection depuis le début du tournoi. Trevisan, demi-finaliste l’an dernier, Hunter, Blinkova et donc Kasatkina sont déjà passées à la trappe sous ses frappes.

«J’ai l’impression qu’à nouveau, j’ai 17 ans »

Le plus remarquable est que la native de Odessa de 28 ans a donné naissance à une petite Skai depuis le 15 octobre 2022. Naturellement avec cette naissance qui change une vie, la manière d’aborder les matchs est bien différente : «Bien sûr, se reposer, pour moi, c’est très sérieux, non pas que ça ne l’était pas avant. Cependant, j’écoute attentivement mon corps, je prends le temps, je ne me presse pas. Pour aller par exemple dîner… Parce que ce que je souhaite, c’est vraiment me reprendre, me reposer. A l’heure actuelle, je dois faire attention. On ne sait jamais comment le corps va récupérer. Je n’ai pas joué au tennis pendant 8 mois, complètement. Je dois donc être très vigilante. Et faire attention à la charge qui est sur moi, entre 0 à 100 % maintenant. Donc, mon corps est en pleine action. Il y a aussi beaucoup de moments de stress pendant un match. Et c’est pour ça que je dois faire attention à ma récupération ». Pendant longtemps Svitolina avant de devenir maman, figurait parmi le gratin mondial. Les attentes placées en elle pour remporter un Grand Chelem étaient immenses. Tout en restant ambitieuse la demi-finaliste de Wimbledon et de l’US Open en 2019, a placé le curseur ailleurs : « Je n’ai pas cette pression que j’avais autrefois. Et personnellement, je me mets déjà de la pression, parce que je veux gagner un Grand Chelem, c’est mon objectif ultime. Mais en tout cas, je n’ai plus la pression qui vient de l’extérieur, c’est vrai. Parce que personne ne s’attend à ce que j’arrive ici à Roland-Garros et que, tout d’un coup, j’arrive en quart-de-finale. Néanmoins, en tout début de tournoi. Je ne crois pas qu’il y aurait eu beaucoup de personnes qui se seraient dit : « Oui, oui, elle va y arriver ! ».C’est pourquoi cela m’aide, et j’ai l’impression aussi qu’à nouveau, j’ai 17 ans ! Je suis fraîche quand j’arrive sur le circuit, je n’ai pas à défendre des points, ni ici ni la semaine prochaine. Je me sens donc plus libre ». 

En battant Kasatkina, la fraîche maman a atteint les quarts du tournoi de la Porte d’Auteuil pour la 4eme fois (en 2015, 2017, 2020, 2023). Devenue une vraie coqueluche de Roland-Garros elle s’est inspirée d’une joueuse en activité, Maria (67eme), qui avait réalisé un parcours de rêve l’an dernier à Wimbledon en rejoignant le dernier carré : « Tatjana Maria, a fait la demi-finale à Wimbledon, c’est une bonne source de motivation pour moi, a avoué Svitolina. C’est incroyable ce qu’elle a réalisé, comment elle a effectué un tel retour époustouflant ! ».

Cependant à ce jour, Serena Williams est la seule maman à être allée aussi vite et loin en Grand Chelem après une grossesse (8eme de finale à Paris en 2018), un mois avant de se qualifier pour la finale de Wimbledon.

Une autre mère illustre, Kim Clijsters a gagné un Grand Chelem (US Open 2009) après avoir eu un bébé. On n’en est pas rendu là avec Svitolina, Porte d’Auteuil cette année. Mais d’ores et déjà quel magnifique parcours !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi