dimanche 23 juin 2024

Roland Garros : pourquoi on peut encore croire au tennis français !

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

De notre envoyé spécial Porte d’Auteuil

Dans ce cru 2023, aucun Français ni Française n’a accédé au 3eme tour à Roland-Garros. Forcément la déception ressort. Pourtant, tout n’est pas si noir…

Le tableau de Roland-Garros est finalement orphelin d’un joueur ou d’une joueuse française pour le 3eme tour. Ils étaient 28 sur la ligne de départ. Le verdict est tombé après la défaite de Rinderknech contre Fritz (tête de série n°9), sur un Court Suzanne-Lenglen, pourtant poussé par des spectateurs parfois à la limite…

Certaines défaites françaises dans cette édition ont néanmoins une signification différente selon les cas. Il y a naturellement du regret mais aussi de belles perspectives à venir pour Fils et Van Assche (tous deux battus par Davidovich Fokina, tête de série n°29).

« Il y a des jeunes qui montent, on les attend ! »

Le guerrier japonais Nishioka (tête de série n°27, 33eme), qualifié pour le 3ème tour (il sera opposé au tombeur de Medvedev, Seyboth Wild), nous concède même : « En France une jeune génération monte. Il y a aussi de grands joueurs comme Gasquet. Quand je repense à Tsonga, il y a ce gros coup droit, ce gros service, cette capacité à renvoyer des balles de n’importe où dans le court. Il a beaucoup gagné de matchs. Il y a donc beaucoup de grands joueurs, ici, en France, mais ils prennent de l’âge. Je sais qu’ils ne sont pas à 100 %. Après il y a des joueurs de 18/19 ans qui sont déjà dans le Top 100. L’année dernière, j’ai joué contre Van Assche en Belgique (à Anvers, ndlr), je l’ai battu 7-6 dans le troisième set. Après le match, mon coach m’a dit : « C’est sûr, il sera dans les 100 l’année prochaine » et voilà qu’il est dans les 60 (82ème actuellement, ndlr) ! C’est incroyable ! Ces jeunes joueurs ont une bonne mentalité (Fils et Van Assche). Van Assche ne montre jamais d’émotions négatives. Je n’ai rien vu de cela en Belgique. Ni sur les autres tournois. Je ne sais pas si c’est quelque chose qu’il s’efforce à faire ou si c’est sa personnalité. Mais je pense que cela l’aide énormément à atteindre ses résultats. Il y a deux types de génération et les jeunes qui montent. On les attend ! ».

Si Lucas Pouille a donné beaucoup d’émotions aux gens avant de tomber logiquement au 2ème tour contre l’éreintant Norrie (tête de série 14), Monfils, blessé au poignet, lui, n’a même pas pu défendre ses chances contre Rune après son combat épique remporté contre Baez (7/5 au 5eme set).

Corentin Moutet : « Ils méritent le respect… »

L’attente était surtout placée autour de « Caro » Garcia. La Lyonnaise portait quasiment à elle seule tous les espoirs français dans ce Roland-Garros. Mais depuis sa victoire aux Masters et sa demie à l’US Open l’an dernier, la 5eme mondiale est souvent rattrapée par ses vieux démons et les doutes : « Je suis déçue, bien sûr, de l’issue du match. Je pense que j’aurais pu jouer mieux au tennis, mais elle, elle a bien géré. Notamment le public. Elle est restée très calme, malgré le fait d’avoir laissé filer autant de balles de match. Et puis au deuxième tour, j’aurais aimé faire mieux que cela. J’étais certainement fatiguée après ce premier match (contre la Chinoise Wang, ndlr) mais ça, c’est le tennis » analysa t-elle après sa défaite contre Blinkova.

Aucun Français au 3ème tour c’est la deuxième fois en trois ans. Sur les 24 dernières années à Roland-Garros la moyenne s’établit pourtant à plus de six Français qualifiés pour le 3eme tour. En 2023 on est évidemment loin du compte. Corentin Moutet (61eme) courageux mais défait par Rublev en quatre sets (tête de série n°7) n’a pas voulu noircir le tableau plus qu’il ne le faut. Il a préféré donner plutôt du crédit à ses compatriotes : « Tout le monde fait de son mieux. Qu’ils perdent au 1er, 2eme, 3eme tour, ils méritent tous le respect. Ce sont des énormes sportifs. Rien que de participer à un tournoi du Grand Chelem, ce n’est déjà pas permis à tout le monde. C’est aussi énormément d’efforts consentis depuis tout petit. C’est respectable. Il y a aussi de très bons joueurs en face. Qu’un athlète gagne ou perde ce n’est pas ce qui fait toute sa valeur non plus ».

Il n’empêche. On attendait un meilleur rendement global. Les tirages au sort compliqués pour certains ne peuvent pas servir d’excuse unique pour d’autres. La campagne sur gazon et Wimbledon va arriver très vite. Espérons qu’après cette terre « maudite », la mise au vert prendra une toute autre tournure…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi