mardi 23 juillet 2024

Ronaldo, Benzema, Mahrez, Ramos, Kanté, Sanchez, Gerrard… Le coup de force de l’Arabie Saoudite est bien ficelé

À lire

Les grandes manœuvres ont commencé avec l’arrivée de Cristiano Ronaldo en janvier. Pour développer le football et rendre son championnat attractif, l’Arabie Saoudite s’appuie sur un modèle bien précis.

Comme révélé la semaine dernière, le gouvernement saoudien a annoncé que la privatisation des clubs était désormais possible.

Cela entre dans le cadre de son nouveau projet visant à améliorer le niveau et l’attractivité du championnat saoudien. 

L’Arabie Saoudite ne veut pas être une maison de retraite

Pour développer le football, le riche pays du Golfe a sa propre façon de voir les choses. Contrairement aux États-Unis ou à certains pays asiatiques tels que la Chine ou le Japon, l’Arabie Saoudite refuse d’avoir l’image de l’Ehpad des footballeurs après leur carrière européenne. 

En effet, les Saoudiens commencent à avoir un recrutement de plus en plus jeune. Ils ne se contentent plus de pister des joueurs en fin de carrière. Le but étant d’améliorer le niveau et l’attractivité du championnat et non d’offrir une retraite confortable à des joueurs sur la fin. 

Après avoir enrôlé Cristiano Ronaldo, Benzema d’autres joueurs se rapprochent du championnat saoudien. A l’image de N’golo Kanté, qui serait très proche de s’engager avec le club d’Al-Ittihad et d’y rejoindre Benzema. 

Les Saoudiens avaient vu juste : la venue de Cristiano Ronaldo a rendu plus attractif leur championnat. Bien que les grosses sommes d’argent qu’on leur propose soient encore la principale motivation des joueurs, il fallait absolument des exemples à suivre.

Des stars prêtes à rejoindre Cristiano Ronaldo

Ces derniers jours, beaucoup de noms circulent tels que Sergio Ramos, Heung-Min Son, Alexis Sanchez ou encore Riyad Mahrez. Des joueurs qui auraient été approchés par la ligue Saoudienne avec une caractéristique particulière. 

En effet, à l’exception de Heung-Min Son et Alexis Sanchez, les joueurs approchés sont des joueurs qui ont comme particularité d’être sur le départ avec leur club ou en manque de temps de jeu. 

Les saoudiens profitent de ces relations “fragiles” pour enrôler ces joueurs qui sont donc plus faciles à convaincre.  

L’autre nouveauté du projet saoudien est que les clubs ne se contentent pas seulement de cibler des joueurs, mais cherchent également à attirer des entraîneurs. En effet, les coachs sont également ciblés. L’objectif est donc aussi d’améliorer le niveau du football dans le pays. Une autre façon de rendre le championnat attractif. Une preuve que le pays du golf souhaite réellement améliorer son niveau. 

L’Arabie Saoudite veut organiser une Coupe du Monde

Après avoir proposé le poste de sélectionneur à José Mourinho (source : Corriere dello sport), c’est aujourd’hui Steven Gerrard qui va s’engager avec le club saoudien d’Al-Ettifaq. 

En effet, le compte fan du club d’Al-Ettifaq a annoncé ce matin que l’entraîneur anglais se trouvait déjà sur place pour signer son contrat. Une vidéo montrant l’ancien entraîneur d’Aston Villa au siège du club saoudien est en ligne sur les réseaux.

L’étape suivante pourrait être de candidater pour l’organisation d’une Coupe du Monde, à l’instar du Qatar. La rumeur d’une candidature commune Arabie Saoudite – Egypte – Grèce circule, pour l’organisation de la Coupe du Monde 2030, mais rien n’a été officialisé, un an avant la désignation officielle (qui aura lieu lors du 74ème congrès de la FIFA, en mars 2024), alors que le dépôt des candidatures se termine en juin. L’Arabie Saoudite pourrait miser sur 2034, et ainsi laisser deux candidatures se battre. Espagne – Portugal – Maroc d’un côté, Uruguay – Chili – Paraguay – Argentine, de l’autre.

Mouhammadou Dramé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi