lundi 26 février 2024

Rongier, Alvaro et Amavi : les trois grands perdants du mercato de l’OM

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Si l’OM s’est déjà montré très actif sur le marché des transferts avec hui arrivées (Lopez, Balerdi, Peres, Salbia, Gerson, Guendouzi, Ünder, De la Fuente) et en attend encore au moins deux (Lirola, Wass, Siemone…), cela pourrait couter cher à certains cadres.

Valentin Rongier

Arrivé au club en tant que joker en septembre 2019, l’ancien capitaine du FC Nantes a fait de belles choses avec l’OM. La saison dernière notamment, le milieu de terrain relayeur de 26 ans a disputé 32 matchs (toutes compétitions confondues) sous les couleurs phocéennes, se montrant souvent à la hauteur des attentes placées en lui (il a été acheté 13 millions d’euros à Nantes). Mais les arrivées de Gerson et Guendouzi ajoutées à l’épanouissement de Gueye le poussent aujourd’hui vers le banc de touche. Utilisé dans le couloir droit par Sampaoli, il a vu l’entraîneur argentin lui préférer Boubacar Kamara à Montpellier pour l’ouverture de la saison. Le recrutement d’un spécialiste du poste (Lirola et/ou Wass) ne va pas arranger les choses.

Alvaro Gonzalez

Absent à Montpellier pour cause de suspension, le défenseur espagnol dont la grinta est apprécié par les supporters, va avoir du mal à retrouver sa place. A moins que Sampaoli ne privilégie une organisation plus défensive en plaçant Balerdi sur l’aile gauche… La défense à trois (Saliba, Peres, Balerdi) au sein de laquelle Camara peut s’intégrer (sans parler de Caleta-Car, pas encore parti), ne semble pas avoir besoin de l’ancien joueur de Villarreal. Et si ce dernier a prolongé son contrat en fin de saison (il est dormais lié avec l’OM jusqu’en 2024), ce n’est pas pour en faire un titulaire.

Jordan Amavi

Longtemps perturbé par des blessures (et le Covid) la saison dernière, le latéral gauche de l’OM a aussi prolongé son contrat et est désormais lié au club jusqu’en 2025. Mais lui non plus ne fait pas franchement partie des plans de Jorge Sampaoli. Nos confrères de l’Equipe nous expliquent d’ailleurs que le coach argentin n’est pas fan du joueur qui s’était révélé à Nice. Rien de surprenant après l’avoir vu débuter la saison sur le banc, sans entrer en jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi