jeudi 20 juin 2024

Rouen ne veut pas s’arrêter en Pro B

À lire

Une année après leur descente, les Rouennais sont parvenus à remonter immédiatement en Pro B. Les dirigeants ne veulent pas s’arrêter là et ils s’en donnent les moyens.

La Kindarena avait fait le plein pour le match contre Chartres synonyme de montée et de titre de champion de Nationale 1. Les 5600 spectateurs ont permis de battre le record de spectateurs d’un match de Nationale 1 confirmant que le potentiel public est bien réel à Rouen : « Et encore pour ce match on aurait pu accueillir bien plus de monde, on a refusé 3000 personnes. On a tout le temps senti le soutien du public, il nous a permis de nous dépasser sur des matches compliqués » se réjouit le président Yvan Guedder.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité basket dans votre mag

Ce grand moment partagé entre les joueurs rouennais et ses supporteurs était l’apothéose d’une saison qui aura permis d’effacer la précédente et la descente qui s’en était suivie. Sans surprise, Rouen a dominé la saison. Tout avait été mis en place pour cette remontée avec un budget important et l’arrivée au poste d’entraîneur de Sylvain Delorme, qui avait brillé avec Angers. Il a amené dans ses valises quatre joueurs angevins ; Gourari, Nkounkou, Eboh et Choua. Rouen a dominé la saison régulière avec une 1ère place méritée.

Sylvain Delorme, l’artisan du renouveau

Il a fait preuve d’une régularité, d’une maîtrise et d’une maturité qui lui a permis d’aller au bout :

« On a réalisé une meilleure saison qu’espérée. Les supporteurs étaient toujours là, ils ne nous ont jamais lâchés. Avec la Kindarena, on a une superbe salle, il faut optimiser ce superbe outil. La descente était un accident. Nous avons réussi à amortir cette descente et à rebondir rapidement en remontant. Nous avons également réussi à garder notre structure du centre de formation. Rouen est un club qui sort beaucoup de jeunes, la plupart se révèlent chez nous avant de voler de leurs propres ailes ailleurs »

Pour ce retour dans l’antichambre de l’élite, les dirigeants ont construit un effectif cohérent avec un mélange de joueurs d’expérience et de jeunes comme Eddy Kayouloud (Arkansas, NCAA) qui a signé son premier contrat professionnel. Le tout sera toujours dirigé par Sylvain Delorme le principal artisan de la montée. Si l’objectif à court terme sera de se maintenir en Pro B, pour le moyen terme les dirigeants ont plus d’ambition :

« Notre objectif à moyen terme est de retourner en Betclic Elite. On est toujours ambitieux et cette descente ne nous a pas stoppés dans nos ambitions. Nous avons mis à profit cette année en N1 pour structurer le club, ne pas licencier de personnes. Nous ne nous sommes pas laissés abattre par ce coup du sort. L’objectif principal est de ne pas dépendre financièrement des résultats sportifs comme ça quand il arrive ce genre de problème on est moins impacté financièrement et le projet se poursuit. »

Rouen a de nombreuses ambitions pour l’élite

« Pour cette saison, je suis serein par rapport au groupe que l’on a mis en place. Je veux m’inspirer d’un club comme Blois qui travaille très bien. Tout est bien pensé, la progression est régulière. Saint-Quentin travaille bien également. Notre duo d’entraîneurs est jeune, dynamique, il a la confiance totale du groupe, la dynamique est très bonne. On veut allier le spectacle aux résultats pour satisfaire nos supporteurs. Ce serait parfait si nous arrivons à tout mettre en place ensemble. »

Après avoir connu la Pro A en 2015/2016 pour la dernière fois de son histoire et la Pro B entre 2016 et 2022, le basket rouennais est de retour sur la carte de France du basket français. Et cette fois-ci il ne veut pas la quitter de nouveau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi