dimanche 26 mai 2024

Rugby féminin : qui pour chasser le Stade Toulousain ?

À lire

La saison des féminines s’annonce chargée avec la coupe du monde en Nouvelle-Zélande et un championnat dense et qui sera disputé. Le championnat qui débute après le mondial en décembre a été réduit à 12 équipes contre 14 la saison dernière. 

Les favorites

BLAGNAC 

Vice-championnes de France en titre, les Blagnacaises font partie logiquement des favorites. Battues 16-10 par le Stade Toulousain, elles ont raté le Bouclier de peu. Blagnac est une valeur sûre du championnat, une équipe complète avec notamment un pack solide qui avait déjà été finaliste en 2021. Souvent placé, rarement gagnant, le club court après un titre de champion de France depuis 1993, son deuxième sacre après celui de 1990.

ROMAGNAT 

Demi-finaliste la saison dernière, Romagnat avait gagné le titre en 2021 en battant Blagnac en finale. La saison dernière, Blagnac a pris sa revanche en demi-finale (15-8). Championnes de France en 1994, 1995 et 2021, les Auvergnantes font clairement partie des favorites, elles possèdent une équipe complète, joueuse, très expérimentée malgré un effectif sensiblement modifié. Le collectif devrait prendre forme rapidement avec notamment son arrière emblématique Jessy Trémoulière.

STADE TOULOUSAIN 

Les Toulousaines sont entrées dans l’histoire du club en devenant championnes de France pour la première fois après deux finales infructueuses en 2018 et 2019. Elles ont battu leurs voisines blagnacaises et feront de nouveau partie des favorites cette saison avec un effectif composé d’internationales. Le seul point d’interrogation sera de voir dans quel état mental et physique elles reviendront du Mondial.

Les outsiders

BOBIGNY 

Bobigny a été éliminé la saison dernière en quarts de finale après s’être qualifié de justesse en terminant quatrième d’un groupe comprenant le Stade Toulousain et Romagnat. Cette saison, l’équipe visera une place en phase finale, mais elle n’a pas les moyens d’aller plus loin. 

GRENOBLE 

Sous la houlette de sa capitaine Alexandra Chambon, 22 ans, Grenoble est une équipe plaisante à voir jouer. Elle bénéficie d’un soutien populaire qui la rend difficile à battre à domicile. 3èmes de leur poule en 2021/2022, loin cependant de Toulouse et de Romagnat elles ont explosé en quarts contre Blagnac (42-15). 

LYON 

4èmes de leur poule, les Lyonnaises étaient au rendez-vous des quarts, mais elles sont tombées sur le Stade Toulousain. Cette saison, elles devraient de nouveau lutter pour la qualification. C’est une équipe en pleine évolution, un club formateur qui peut créer quelques surprises. 

MONTPELLIER 

Montpellier reste sur une saison décevante avec un quart de finale, battu par Romagnat. Les Héraultaises se retrouvent dans une poule abordable avec le Stade Toulousain et devraient se qualifier pour les phases finales. Elles auront une revanche à prendre par rapport à leur élimination de deux points en quarts de finale. 

STADE RENNAIS 

Le Stade Rennais paie son irrégularité qui lui coûte sa qualification. C’est une équipe jeune avec beaucoup d’internationales U20. Elle est l’une des équipes les plus anciennes en Elite 1 avec Montpellier (18 saisons de présence à ce niveau). Finaliste en 2006 et 2011, demi-finaliste en 2007, 2009 et 2010, le Stade Rennais est une équipe emblématique du championnat qui veut effacer sa saison frustrante. 

STADE BORDELAIS 

Très belle surprise du championnat la saison dernière avec une demi-finale perdue face au Stade Toulousain, le Stade Bordelais devrait cette saison être encore un bel outsider. Les Lionnes ont le jeu et l’effectif pour contrarier les favorites même s’il reste un écart important avec les meilleures équipes. 

Les équipes en danger

CHILLY-MAZARIN 

L’équipe a accédé à l’élite en 2019. Elle a été championne de France en 1991 et 1996. Chilly-Mazarin s’est rapproché de Massy en 2017 pour développer l’équipe féminine et mettre l’accent sur la formation. Le club profite de l’importance du bassin parisien pour attirer de nombreuses jeunes joueuses. Mais, comme l’an dernier, Chilly-Mazarin va se battre en bas de classement. 

LILLE MÉTROPOLE 

Les Lilloises sont dans la poule 2 avec Blagnac et Romagnat notamment. Elles doivent régler les largesses défensives entrevues la saison dernière sous peine de souffrir toute la saison. Elles seront certainement dans le bas du tableau. 

LONS SECTION PALOISE 

Lons se retrouve dans une poule relevée avec le Stade Toulousain et l’ogre montpelliérain qui est avide de revanche. Les Paloises vont souffrir toute la saison avec le maintien comme objectif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi