jeudi 23 mai 2024

Rugby : les coups de coeur de Dimitri Yachvili

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Certains joueurs se sont particulièrement démarqués lors de ce Tournoi des Six Nations 2024. Ancien international français (61 sélections) et consultant pour France Télévisions, Dimitri Yachvili nous livre ses coups de cœur.

Duhan Van Der Merwe – Ecosse

« C’est un joueur très puissant et très rapide. Il apporte cette agressivité qui manquait à cette équipe écossaise. C’est un sacré finisseur. Il a marqué des essais importants et spectaculaires. Il fait un hat trick contre les Anglais (30-21, et a été élu homme du match, Ndlr). C’est le serial marqueur de cette sélection écossaise. Il apporte beaucoup de vitesse à cette ligne de trois-quarts ».

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du rugby dans votre mag

Immanuel Feyi-Waboso – Angleterre

« C’est un jeune joueur (21 ans, Ndlr) qui pointe le bout de son nez dans cette sélection anglaise. Il est très véloce et difficile à plaquer. Il est petit avec un centre de gravité assez bas. Il est costaud et rapide. Il est au début de sa carrière. C’est un joueur en devenir qui sera pendant quelques années dans cette équipe anglaise. »

Ben Earl – Angleterre

« Je le mettrai peut-être même en n°1 de cette liste. Il est le joueur en forme de cette sélection anglaise. C’est un n°8 complet. Il a maintenu un niveau très haut dans ses performances individuelles. Il est très bon ballon en main. Il est un des joueurs qui le portent le plus sur le terrain. Il est aussi un gratteur remarquable en défense ».

Thomas Ramos – France

« Depuis le début du Tournoi, cela n’a pas joué super bien pour la France. Le match contre le Pays de Galles (45-24, Ndlr) nous a remis un peu dans le bain. On a retrouvé un peu de joie de vivre. J’ai aimé le retour de Thibaud Flament, mais il n’a pas joué le début du Tournoi. Il n’y en a pas beaucoup qui ont été très performants depuis le début de la compétition. Thomas Ramos a par contre tenu vraiment son rang. Passer de l’arrière à n°10 à haut niveau, ce n’est pas facile. Ce sont des responsabilités supplémentaires. Il les a assumées face aux Gallois. Il est complet. Il s’affirme comme un leader de cette équipe de France. »

Michele Lamaro – Italie

« C’est un leader, un exemple, un excellent défenseur. Il n’est pas très spectaculaire ballon en main, mais il fait les choses très proprement. Il est un peu à l’image de cette sélection italienne. Ils ont retrouvé de l’allant aussi grâce à leur capitaine. Etre capitaine de l’Italie depuis quelques saisons, ce n’est pourtant pas facile quand tu perds autant de matches. Ils sont per sévérants et Lamaro l’est aussi. C’est un jourclé dans cette sélection ».

Tommaso Menoncello – Italie

« C’est un superbe jeune joueur prometteur. Il est très bon ballon en main et très bon défensivement. Ce n’est pas rien de rivaliser à haut niveau à seulement 21 ans. Il a fait vraiment d’excellents matches avec l’Italie ».

Rio Dyer – Pays De Galles

« Il est un peu l’électron libre de cette équipe du Pays de Galles. Il avance beaucoup et crée des brèches. Il a même marqué un essai contre les Bleus ».

Joe Mc Carthy – Irlande

« Il y a tellement de bons joueurs dans cette sélection irlandaise. Mais ce 2ème ligne est très fort. Sur le premier match (contre la France, Ndlr), il a pris la place de James Rayan qui était le capitaine irlandais. Il est le prototype même du 2ème ligne moderne qui court beaucoup, très bon ballon en main. Il rentre parfaitement dans la lignée des James Ryan, Lain Henderson, de magnifiques symboles à ce poste de cette sélection irlandaise ».

Dafydd Jenkins – Pays De Galles

« C’est un très jeune capitaine de cette équipe du Pays de Galles. Il n’a que 21 ans. Il a beaucoup d’activité. C’est un très gros plaqueur. Il n’a d’ailleurs quasiment pas manqué un plaquage contre nous. Selon moi, tant Rio Dyer que Dafydd Jenkins, demeurent les meilleurs joueurs gallois. Ils représentent l’avenir du Pays de Galles ».

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis assez d’accord avec une nuance lorsqu’il dit « Il n’y en a pas beaucoup qui ont été très performants depuis le début de la compétition ». Il aurait pu citer Cros, un ex pro comme Yachvili doit savoir apprécier le travail de l’ombre d’un guerrier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi