jeudi 25 février 2021

Transferts : ces Saracens qui débarquent en Top 14

Les malheurs des Saracens font le bonheur du Top 14.

À lire

Tournoi des Six Nations : Dix ans après, les Bleus gagnent enfin en Irlande !

L'équipe de France s'impose à Dublin et met fin à dix années sans gagner en Irlande. Au delà de...

XV de France : une équipe prête pour le combat en Irlande

Un peu plus de 48 heures avant le deuxième match du Tournoi des Six Nations à Dublin contre l’Irlande...

Tournoi des Six Nations : des ambitions à confirmer en Italie pour la France

Onze ans après son dernière sacre dans le tournoi, le XV de France vise un retour vers les sommets....
Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Suite aux déboires des Saracens triples champions d’Europe et relégués en D2 anglaise, quelques joueurs de cette équipe ont trouvé un point de chute en Top 14. Une aubaine pour les clubs français.

Outre-Manche, on a parlé d’un “véritable scandale”. Les Saracens, quintuples champions d’Angleterre (2011, 2015, 2016, 2018, 2019), triples champions d’Europe (2016, 2017, 2019), double vainqueur de la Coupe d’Angleterre (1998, 2015), le club des stars Maro Itoje et Owen Farrell, le club qui a tant fourni au XV de la Rose, a été renvoyé en Deuxième Division en raison de violations du plafond salarial. Les dirigeants des hautes instances de la Premiership ont d’abord sanctionné le club basé dans la ville de Watford d’une pénalité de 35 points.

A cette première charge s’est ajoutée une amende de 5,3 millions de livres sterlings pour avoir dépassé le plafond salarial durant les trois dernières saisons. Le respect du “salary cap”, condition des Sarries pour se maintenir dans l’élite anglaise, n’a visiblement pas été respecté. La sanction est finalement tombée. “Ce qui s’est passé avec les Saracens est quand même décevant, déplore sans s’étendre, l’ancien 2ème ligne des Sarries William Skelton qui a rejoint La Rochelle. Mais j’ai aimé toutes mes années passées dans ce club. J’ai établi des liens là-bas qui resteront gravés pour toujours. J’ai beaucoup appris en tant que joueur, mais également en tant que personne. J’espère que mon expérience tirée des Saracens va aider La Rochelle”.

Coup double pour Montpellier

Skelton n’est pas le seul joueur des Sarries à s’être exilé en France. L’ouvreur anglais Alex Lozowski (27 ans), courtisé par Toulouse, a finalement été prêté une saison à Montpellier. Le solide pilier Titi Lamositele, international américain, s’est lui aussi engagé avec le MHR, mais pour trois saisons. “Je ne suis pas du tout surpris de ne pas être le seul des Saracens à avoir décidé de rejoindre le Top 14. C’est l’une des compétitions les plus relevées au monde avec la Premiership et le Super Rugby. En France, les joueurs sont de niveau mondial et on veut continuer à apporter, par notre présence, le spectacle attendu” poursuit le nouveau 2ème ligne rochelais.

Thibaud Flament, l’ancien 2ème ligne des Wasps, néo-Toulousain, confirme le processus : “Certains de leurs joueurs sont partis au Japon, d’autres dans le Top 14. Les Saracens restent une grande équipe qui possède des joueurs d’expérience. Donc c’est tout bénef pour les clubs de Top 14. Les joueurs anglais s’adaptent bien en France donc je pense qu’ils apporteront beaucoup à leurs différents clubs. Pour le championnat, c’est toujours intéressant d’avoir de grands joueurs. Avec les Saracens, ils ont été habitués à jouer de gros matches, des rencontres européennes”. Le malheur des uns fait le bonheur des autres…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

id libero. efficitur. mi, mattis commodo ut