mercredi 17 juillet 2024

Saint-Etienne : après la révolution, la bonne solution ?

Saint-Etienne - OM (dimanche 15h)

À lire

L’AS Saint-Étienne, club historique de la Ligue 1 vit des moments compliqués depuis la saison 2019-2020. Les changements apportés pendant l’hiver apportent une vraie solution. Il reste à confirmer.

Avec un changement de stratégie sportive, les Verts, ne retrouvent plus l’élan de leurs belles années. Un changement de cap discutable. Retour sur cette saison, pour le moins compliquée.  

La révolution Puel, qui tourne au fiasco

Un recrutement d’une qualité moyenne, quelques départs de cadres, et voici les Verts amputés de leur colonne vertébrale. Claude Puel, manager général mais aussi entraîneur de l’équipe première, va faire confiance à des joueurs de plus en plus jeunes. Preuve en est, c’est Mahdi Camara qui est nommé capitaine à l’aube de la saison 2021-2022. Un joueur âgé de seulement 23 ans.

Une volonté d’une philosophie de jeu offensif, avec des joueurs rugueux sur les adversaires, l’entraîneur ne cachait pas ses ambitions dans une interview accordée à Eurosport en janvier 2020 : « J’espère que Saint-Étienne aura l’occasion de s’inscrire pour la Ligue des Champions, dans le futur, c’est l’objectif ». Aujourd’hui, les Verts regardent davantage vers le bas, avec une descente qui lui tend les bras.

Les Verts ont pris le bon virage

Il reste 9 journées, 9 matchs à jouer, 9 matchs pour se sauver et éviter une terrible désillusion après le renouveau d’un projet lors de l’arrivée de Claude Puel à l’octobre 2019. Les Stéphanois l’ont montré sur les derniers matchs, ils ont cette envie de vaincre, cette rage, cette hargne pour ne pas descendre. Avec cinq affrontements contre des équipes qui cherchent à jouer l’Europe (à commencer par l’OM), le calendrier est compliqué et la route sera longue. Une chose est sure, Saint-Étienne a su prendre le bon virage cet hiver, avec un changement de projet, manifesté par un changement d’entraîneur et l’arrivée de nouveaux joueurs. Le club ont maintenant les arguments pour aller chercher ce maintien inespéré au début de la saison. Ils ont repris les cartes en mains de leur destin.

Loïc Perrin n’écarte pas la solution Dupraz pour l’avenir

La première étape, et pas des moindres, est pour ce soir, avec la venue de l’OM à Geoffroy-Guichard. Un match que les Verts vont jouer sans Wahbi Khazri et sous fond de polémique. Selon notre confrère de l’Equipe, Bernard Lions, l’ASSE reproche à Pascal Dupraz de faire sentir qu’il aimerait rester la saison prochaine. Une information démentie par Loïc Perrin. « C’est marrant parce que je me suis empressé de lui envoyer un message pour lui dire que je n’étais pas agacé », a expliqué le directeur sportif sur les ondes de France Bleu. « Donc, si ça agace en interne, comme c’est marqué, en tout cas, ça ne vient pas de la direction. »

Loïc Perrin a même dévoilé son sentiment par rapport à la situation. « Ce n’est pas du tout le sujet. Il n’a pas été demandeur. On en a jamais parlé. L’objectif était clair quand il a signé, c’était le maintien. Mais en disant ça, ça ne veut pas dire que ce ne sera pas lui non plus l’année prochaine ». Voilà de quoi apaiser l’ambiance avant un rendez-vous capital.

Kevin Ollier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi