mardi 27 février 2024

Saint-Etienne : la magie Pascal Dupraz sort les Verts de la zone rouge

À lire

Trois victoires et un match nul en quatre matchs, un bilan inespéré pour les fans stéphanois, il y a encore quelques mois, mais devenu réalité sous les ordres du nouvel entraîneur Pascal Dupraz. Avec ce match nul obtenu à la maison contre le quatrième de Ligue 1 (Strasbourg), l’ASSE se donne de l’air. Pour la première fois depuis le mois de septembre les Verts sortent enfin de la zone de relégation.

Déjà sauveur de Toulouse, Evian TG et Caen, l’entraîneur français à été appelé cette hiver pour un nouveau défi : redonner espoir au peuple stéphanois.

Un challenge relevé, car les Verts étaient bon dernier à l’arrivée de leurs nouvel entraîneur. Pour une équipe qui prenait en moyenne moins d’un point par match depuis le début de saison, l’arrivée de Pascal Dupraz était un peu la tentative de la dernière chance. Les débuts compliqués des Verts auraient pu le décourager.

Pascal Dupraz, l’amour du football

Mais Pascal Dupraz ce n’est pas que de la tactique, ce n’est pas que des coups de gueule en conférence de presse , c’est avant tout l’amour du football, et cela s’est très vite vu dans les performances de ses joueurs. Trois semaines après ces défaites et l’élimination en Coupe de France, que l’amoureux du foot voit enfin le fruit de son travail : 3 victoires d’affilée en Ligue 1 et pour la première fois depuis le début de la saison un petit bolle d’air pour les Stéphanois.

Mais comme la première qualité d’un entraîneur spécialiste du maintien, est de ne pas se réjouir trop vite, le Haut-savoyard s’est exprimé avec beaucoup de lucidité, après le match nul contre Strasbourg. « Leurs performances ont fait revenir du monde au stade. Rien n’est acquis. Les progrès, c’est que face à Nantes (0-1) et Lens (1-2), nous étions déçus car nous avions perdu en ayant le sentiment que nous pouvions marquer », explique l’entraîneur des Verts. « Cette fois, sans livrer notre meilleur match, nous avons pris un point. Avec ces résultats, l’équipe emmagasine de la confiance, mais pas assez. Contre Metz (le 6 mars prochain, NDLR), cela vaudra son pesant de cacahuète,s et avec ce public, on se sent plus forts. Nous venons de prendre dix points et nous signerons bien pour prendre autant sur les quatre prochains matchs. » 

Saint Etienne, la ferveur des grands clubs


Comme le dit si bien Pascal Dupraz, l’importance des supporters dans cette fin de saison à suspens est considérable. Cette ferveur et ce statut de grand club de Ligue 1 fera sûrement la différence avec leurs principaux concurrents, comme Troyes, Metz ou encore Lorient. Cela fait maintenant 21 ans que les Verts ne sont pas descendus en Ligue 2. A cette époque Nantes était Champion de France, c’est pour vous dire… N’oublions pas que Saint Etienne, c’est avant tout 10 titres de Champion de France et une finale de League des Champions en 1976.

Un club chargé d’histoire et de moments de triomphes, mais qui a aussi ses moments de moins bien, comme le début des années 2000 où après leurs descente en 2001, les Verts sont restés trois ans en Ligue 2, avant de revenir sur le devant de la scène en 2005, en enchaînant la montée en Ligue 1 et une sixième place dès leurs arrivé dans l’élite.

Avec 69 saisons passées dans la première ligue française, l’ASSE est le second club avec le plus de participation après l’Olympique de Marseille. Un statut qui a poussé Dupraz à quitter son rôle de consultant pour Prime Vidéo, pour se pencher au chevet des Stéphanois. De passion, le mariage est devenu de raison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi