lundi 3 octobre 2022

Saint-Etienne : Ruffier dans la légende des Verts

À lire

Pendant neuf saisons, Stéphane Ruffier a souvent porté Saint-Etienne à bout de bras, en réalisant des performances exceptionnelles dans le but. Retour sur sa carrière en Vert.

C’est le 11 juillet 2011 que la route de Stéphane Ruffier croise officiellement celle des Verts. A l’époque le club paye 3 millions d’euros pour s’offrir le capitaine de l’AS Monaco relégué en Ligue 2. 

Le gardien de but de 24 ans formé en Principauté signe un contrat de quatre ans en faveur de l’ASSE où il est bombardé n°1 par Christophe Galtier, en lieu et place de l’emblématique Jérémie Janot alors âgé de 33 ans. 

Dès sa deuxième saison dans le Forez, le jeune gardien international (sa première sélection remonte à août 2010) s’impose comme l’un des meilleurs à son poste en Ligue 1. 

Lors de sa première titularisation avec les Verts, le 7 août 2011, il permet à son équipe de l’emporter 2-1 à Bordeaux et est élu homme du match.  Le ton est donné pour la suite de sa carrière stéphanoise.

Elu joueur de la décennie par les supporters

Pendant neuf ans, Stéphane Ruffier sera presque tout le temps le meilleur stéphanois de la saison. Les supporters des Verts lui attribuent d’ailleurs ce titre honorifique en 2013, 2015, 2016 et 2018 avant d’en faire le « joueur de la décennie » en 2019. 

Son premier coup d’éclat aura lieu le 26 septembre 2012 en Coupe de la Ligue. Après un nul (1-1), les Verts et Lorient se départagent aux tirs au but. Ruffier arrête deux penalties et qualifie son équipe. Les tirs au but deviendront alors une des spécialités du Stéphanois.

Deux mois et demi plus tard, le gardien des Verts remet ça. Mais cette fois l’adversaire n’est autre que le PSG d’Ibrahimovic.  Impérial au cours du match, en gagnant notamment deux face à face avec Ibra (photo ci dessous), il conclut son récital en bloquant la frappe de Thiago Silva (dernier tireur) dans la séance de tirs au but. 

En 2013 Stéphane Ruffier est le grand artisan de la victoire des Verts en Coupe de la Ligue. Après avoir mis Ibrahimovic et le PSG en échec, il permet à Saint-Etienne d’éliminer Lille aux tirs au but en demi-finale.

Encore impérial en demi-finale contre Lille (il arrête les frappes de Balmont et Gueye dans la séance fatidique après un score de 0-0), Stéphane Ruffier est le grand artisan du trophée que les Verts remportent en battant Rennes (1-0) en finale. 

2014 : il envoie les Verts en Ligue Europa

Un an plus tard, le Basque va être le héros de la qualification des Verts pour la Ligue Europa. Après l’humiliation de 2013 face aux modestes danois d’Esbjerg, Saint-Etienne joue un match de barrage très tendu contre les Turcs du Kardemir Karabüspor. 

Battus 0-1 à l’aller, Ruffier et ses partenaires sont bousculés à Geoffroy-Guichard lors du match retour mais arrachent le droit de disputer la séance de tirs au but. Déjà très bon pendant le match, le gardien des Verts se distingue en arrêtant deux frappes des Turcs et envoie Saint-Etienne en Ligue Europa. 

Durant ses neuf saisons sous le maillot stéphanois, Stéphane Ruffier n’a pas seulement brillé dans les matchs de coupes. En championnat aussi, Christophe Galtier a souvent pu compter sur lui pour permettre aux Verts de rester dans le haut de tableau. Ce sera le cas à plusieurs reprises lors de la saison 2014/2015, sans doute sa meilleure sous le maillot de Saint-Etienne. 

2015 : un niveau exceptionnel

Les supporters stéphanois n’ont pas oublié par exemple ce match à Reims le 10 janvier 2015. Si les Verts l’emportent  2-1 en Champagne, ils le doivent en grande partie à la prestation exceptionnelle de leur gardien qui arrête toutes les tentatives des Rémois. Pour la petite histoire, c’est son coéquipier, Renaud Cohade, qui le trompe pour la première fois depuis le 14 novembre 2014, soit une période d’invincibilité de 703 minutes ! 

Grâce à ce succès, les Verts restent sur le podium, mais le meilleur est encore à venir. Début mai contre Toulouse, Ruffier sort le grand jeu. Sept arrêts et un pénalty de Ben Yedder stoppé permettent aux Verts de ramener le 0-0 de la ville rose. Grâce à ce point, Saint-Etienne reste dans le Top 5 et se qualifiera une fois de plus pour le troisième tour de qualification de la Ligue Europa. A la fin du match, Galtier aura ces mots : « C’est la première fois que je vois un gardien à ce niveau-là dans un match. Il a tout simplement été exceptionnel. » 

L’emblématique entraineur des Verts se félicite alors d’avoir poussé le club à prolonger le contrat de son gardien de but qui est désormais lié avec Saint-Etienne jusqu’en 2018. 

Un regret : sa carrière internationale

Freiné par une grosse blessure entre décembre 2016 et février 2017, Stéphane Ruffier va continuer de marquer l’histoire des Verts de son empreinte. Le portier stéphanois n’est pas étranger à la bonne phase de poule du club qui se qualifie pour la deuxième fois de suite pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa. Mais il ne pourra rien faire face au Manchester United d’Ibrahimovic qui remportera la compétition. 

Devenu international à son époque monégasque (réserviste pour la Coupe du Monde 2010 il fera un court voyage en Afrique du Sud pour remplacer Cedric Carasso blessé), Stéphane Ruffier participera finalement à la Coupe du Monde 2014 en lieu et place de Steve Mandanda blessé (il était encore réserviste), avant de voir Didier Deschamps lui préférer Alphonse Aréola un an plus tard comme 3ème gardien, six mois après qu’il ait connu sa troisième et dernière sélection.

Alors que ses performances sous le maillot stéphanois auraient largement justifié qu’il soit rappelé, ce ne sera plus le cas. De nombreuses rumeurs circulant, notamment celle qui explique que Ruffier aurait signifié à Deschamps qu’il ne voulait pas être remplaçant chez les Bleus. Une version contestée par celui qui est désormais l’ex gardien des Verts.

> Stéphane Ruffier et les Verts c’est :

  • 1 victoire en Coupe de la Ligue en 2013

(seul trophée remporté par Saint-Etienne entre 1981 et aujourd’hui)

  • 315 matchs de Ligue 1
  • 19 matchs de Coupe de France
  • 13 matchs de Coupe de la Ligue
  • 36 matchs de Ligue Europa
  • Etoile d’or du meilleur gardien décernée par France Football en 2017
  • Elu meilleur joueur de la saison par les supporters stéphanois en 2013, 2015, 2016 et 2018. 
  • Elu « joueur de la décennie 2010/2019 par les supporters stéphanois
  • En mai 2018, il franchit la barre des 100 « clean sheet » en Ligue 1 sous le maillot vert
spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi