jeudi 25 avril 2024

Sans Benzema, le Real Madrid fait pire que le PSG

À lire

Alors que les détracteurs du PSG insistent sur la “Mbappé dépendance”, on peut aussi parler de la “Benzema dépendance” du Real Madrid…

Lundi soir, l’élimination du PSG en huitièmes de finale de la Coupe de France, aux tirs au but par Nice, a provoqué une nouvelle remise en question du projet parisien, pour beaucoup jugé bien trop dépendant des éclairs de Kylian Mbappé (qui, rappelons-le, avait été mis au repos par Pochettino, et n’a participé qu’à la dernière demi-heure de jeu.

Alors que le choc des huitièmes de finale de la Ligue des Champions se profile (mardi 15 février), voilà une raison de plus pour les observateurs de souligner la différence entre « la puissance collective » et « les garanties dans le jeu » du Real, face, et une « équipe sans fond de jeu et sans force collective », qui donne très peu de chances aux Parisiens de se qualifier face au leader de la Liga.

Benzema a marqué plus d’un tiers des buts du Real en Liga

Un raisonnement mis à mal deux jours plus tard par l’élimination du Real Madrid, en quart de finale de la Coupe du Roi, par Billbao. Un Real privé de Benzema et Mendy, mais avec 80% de son effectif. Ce qui, rapelons-le également, n’était pas le cas du PSG, privé de Neymar, Di Maria, Hakimi, Gueye et Wijnaldum (en plus de Mbappé, donc) contre les Aiglons. Très décevants, les Madrilènes se sont inclinés face au neuvième de Liga, sans contestation.

Auteur de plus d’un tiers des buts du Real Madrid en Liga (17 sur 47), le Français sera bien présent le 15 février au Parc pour la manche aller.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi