jeudi 13 juin 2024

Stéphane Lamant (entraîneur de Dinan Léhon, qui affronte Brest) : « Ne pas renier nos principes »

Dinan Léhon (N3) - Brest (dimanche, 18h20)

À lire

C’est un des plus grands écarts des 32èmes de finale de la Coupe de France : la petite équipe amateur de Dinan Léhon (N3) accueille le Stade Brestois à Saint-Brieuc. Pour l’entraîneur, Stéphane Lamant, ce match est une récompense pour les bénévoles et une fierté pour les joueurs, qui ne renieront pas leurs valeurs, basées sur le jeu.

Comment les joueurs ont accueilli le tirage au sort ?

Avec enthousiasme bien sûr. A la base, on voulait aller le plus loin possible, donc on espérait un petit… Mais les petits ont presque tous disparu de notre tableau, donc, quitte à prendre une équipe au dessus, on s’est dit, autant prendre une Ligue 1 ! Pour nous, c’est la cerise sur le gâteau. On a fait ce qu’il fallait pour arriver là, avec un superbe parcours (rien n’a été simple pour les Dinanais qui ont notamment éliminé Caen, pensionnaire de Ligue 2, et Saint-Malo, équipe ce N2). Maintenant, c’est du bonus.

Ce match, c’est une belle récompense…

Surtout pour les bénévoles qui nous soutiennent toute l’année, encore plus que pour les joueurs. Les joueurs sont fiers de pouvoir offrir du plaisir à tous les amoureux du club, en guise de récompense. Ce sera une belle fête.

« Jamais le club n’a atteint les 16èmes de finale »

Ce 32èmes de finale contre Brest peut aussi être historique…

On y pense… Jamais le club n’a atteint les 16èmes de finale dans son histoire. C’est pour cela qu’au départ, on voulait un tirage abordable, avant de se réjouir de jouer une Ligue 1.

Malheureusement, à une date et un horaire qui ne vous arrangent pas…

On voulait jouer samedi soir, pour attirer un maximum de monde, mais pour les besoins de la télé, le match a été programmé dimanche, à 18h20. Quand on sait que le dimanche après-midi, toute la Bretagne joue au foot, avec des matchs à 15h, ce n’est pas simple. Et après, il faut rentrer, avec le boulot le lendemain…

En plus, vous jouez à Saint-Brieuc, à trois quarts d’heure de Dinan…

Notre stade est en travaux, donc on joue tous nos matchs à l’extérieur. C’est un inconvénient, notamment pour remplir le stade. Mais on espère quand même au moins 3000 personnes.

« Quitte à perdre, autant le faire avec nos valeurs »

Brest n’est pas non plus l’équipe de Ligue 1 la plus attrayante…

Mais, même en Ligue 1, il n’y a que le PSG qui va faire se déplacer les gens, ou peut-être l’OM… Ceux qui viendront, ce seront des Dinanais, on ne compte pas sur notre adversaire pour attirer du monde.

Présentez-nous un peu votre équipe…

D’abord, ce sont tous des amateurs, dans le sens fort du terme. On s’entraîne trois fois par semaine, le soir, après une journée de travail. J’ai une équipe qui aime jouer, on nous reproche même d’être un peu trop gentils… Il n’y a pas de joueurs au dessus du lot plus qu’un autre, c’est un collectif qui s’efforce surtout de faire du jeu. Ce sont vraiment de bons gars.

Pour battre une Ligue 1, vous allez peut-être déroger à vos principes ?

On en avait déjà parlé avant le match contre Caen. On s’était posé la question, mais tout le monde état d’accord pour ne pas déroger à nos valeurs. Cette phrase de mes joueurs m’a marquée : « On ne veut pas avoir de regrets ». Le regret, ce serait d’être éliminé en ayant renié nos principes.  De toutes façons, nous n’avons pas les joueurs pour mettre en place une tactique uniquement basée sur la défense. Et quitte à perdre, autant le faire avec nos valeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi