mardi 27 septembre 2022

Stephy Mavididi (Montpellier), l’espoir venu d’Angleterre

Montpellier - Monaco (21h)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Après une belle saison (malheureusement écourtée) à Dijon, Stephy Mavididi confirme à Montpellier qu’il reste un espoir du foot anglais à suivre.

Arsenal et la Juventus : deux noms de club qui claquent sur un CV. Mais s’il est bien passé par ces deux grands d’Europe, Stephy Mavidi n’y a quasiment jamais joué. Un petit match avec la Juve lors de la saison 2018/2019 qui lui permet quand même d’avoir un titre de champion d’Italie à son palmarès. C’est tout. 

Prêté en championship par Arsenal (à Charlton et Preston North End), le jeune anglais transféré à la Juve en 2018 (pour 1,5 millions d’euros) a dû attendre d’être prêté à Dijon la saison dernière pour découvrir réellement le haut niveau. 

Il aide Dijon à se maintenir

Et ses matchs avec le club bourguignon ne sont pas passés inaperçus. Auteur de 5 buts en 24 rencontres, le natif de Derby, dans le centre de l’Angleterre, a grandement participé au maintien du DFCO. Mais les prestations du puissant attaquant de 22 ans ont aussi fait monter sa cote, le plaçant hors de portée du club du président Delcourt. 

C’est Montpellier, à la recherche d’un troisième attaquant pour faire souffler le duo Laborde-Delort qui a profité de la bonne affaire. Pour le faire venir dans l’Hérault, le club du président Nicollin n’a pas hésité à mettre un peu plus de six millions d’euros. « Un sérieux effort pour un profil qui manquait à notre effectif » soulignait à l’époque Laurent Nicollin. 

Dans l’ombre du duo Laborde-Delort

Après avoir commencé la saison dans l’ombre des deux compères de l’attaque montpelliéraine, ralenti par une blessure contractée rapidement, le jeune anglais a trouvé ses marques doucement. Son jeu dans la profondeur, sa rapidité et sa faculté à faire des différences individuelles offrent de nouvelles possibilités à Der Zakarian. « On sent qu’il peut nous mettre des buts importants » souligne Florent Mollet (AFP) qui sent en lui « la fibre du buteur ». 

Sept fois titulaire (pour seize apparitions au total), celui qui a fréquenté toutes les sélections de jeunes en Angleterre a déjà trouvé le chemin des filets à quatre reprises et a manqué contre Nantes le week-end dernier (1-1).

De retour contre Monaco ce soir (au même titre que Savanier), il sera un atout de poids pour une équipe en quête résultats après n’avoir pris que deux petits points sur ses cinq derniers matchs. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi