mardi 27 septembre 2022

Florian Thauvin, la tête ailleurs ?

À lire

Après une saison presque blanche, Florian Thauvin arrive, à 29 ans et à six mois de la fin de son contrat, à la croisée des chemins. La tentation d’un départ se heurte à la réalité d’un marché difficile et l’amène à envisager un contrat long à l’OM. Des interrogations qui planent au dessus du match décisif face à Porto.

Thauvin n’est pas revenu par hasard en Provence après un crochet par Newcastle. Il aime l’OM et la vie que lui offre Marseille, un environnement que sa petite famille adore et qu’il n’est pas prêt à lâcher à n’importe quelles conditions. Le problème, c’est qu’à six mois de la fin de son contrat, il s’étonnait encore que ses dirigeants ne lui aient rien proposé. « Cela m’étonne qu’on se retrouve dans cette position, disait-il à L’Equipe en fin d’année. Je l’ai déjà dit à mon président, c’est un dossier qu’on aurait dû régler depuis longtemps déjà, après la Coupe du Monde 2018. » A défaut, il est légitime qu’il se pose des questions, surtout face à la réalité du terrain qui en fait encore, et malgré tout, le joueur le plus efficace de l’effectif. S’il n’est pas redevenu l’international en puissance qu’il était avant sa longue blessure, il était sur la bonne voie. Ses performances depuis le début de la saison, et son statut de joueur libre à compter du 1er janvier 2021, le rendaient forcément attractif. 

Bielsa continue à le suivre… et à l’espérer à Leeds 

Leicester, le Milan AC, Naples, le FC Séville… et le Leeds United d’un certain Marcelo Bielsa étaient à l’affût, prêt à entrer en contact avec le gaucher champion du monde. Déjà en 2016, « El Loco » en route vers la Lazio (qu’il ne rejoindra finalement jamais !) avait appelé son ancien joueur pour l’amener avec lui. Echaudé par son expérience anglaise, Thauvin préfèrerait rester à Marseille à condition que le club lui offre un contrat longue durée, à l’instar de Dimitri Payet, et lui assure un salaire mensuel aujourd’hui proche des 450 000 euros brut hors primes. Après Payet et Mandanda, prolongés jusqu’en 2024, à 33 et 35 ans, il est paradoxal que l’OM hésite à offrir les mêmes conditions à un joueur plus jeune et compétitif qui a de légitimes raisons de se demander si son club de coeur a l’envie, et surtout les moyens, de le conserver. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi