jeudi 29 septembre 2022

Cyclisme : Thomas, Fuglsang et Nibali vont animer le marché des transferts

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

L’année 2021 sera une année charnière pour le cyclisme. Avec de nombreux coureurs en fin de contrat, l’avenir de ces derniers se joue dès maintenant.

Comme souvent, l’été est chaud dans le peloton au moment d’officialiser les transferts. Et, au regard des coureurs en fin de contrat, il est évident que l’année 2021 risque d’offrir un profond remaniement au sein des équipes. A tous les niveaux. Dans le World Tour, on sent déjà aujourd’hui les premiers frémissements d’une révolution. Il suffit de voir chez les deux plus grandes formations du World Tour que sont Deceuninck-Quick Step et INEOS. Avec des coureurs comme Julian Alaphilippe, Joao Almeida, Sam Bennett voire Florian Sénéchal, Rémi Cavagna ou encore Zdenek Stybar, la formation de Patrick Lefévère pourrait changer de visage en 2022 même si, pour le manager général, il est évident qu’il faut garder ses meilleurs coureurs pour encore prétendre à jouer les premiers rôles.

NTT avait fait le forcing pour attirer Fuglsang

Chez Ineos, on s’apprête à tourner une page. Après avoir perdu Chris Froome, c’est Geraint Thomas qui devrait quitter le giron de Dave Brailsford. Trek Segafredo qui l’avait déjà sondé, il y a deux ans, ne serait pas contre l’idée de le recruter. “J’arrive à un âge où je veux mettre toutes les chances de mon côté. Je pensais que le Giro était la meilleure décision pour moi. Je sens que je suis encore à un niveau où je peux encore prétendre à performer. Je ne veux pas être sur le Tour dans un autre rôle.” La preuve que l’ambition demeure chez le vainqueur du Tour 2018. Les rouleurs Jonathan Castroviejo et Rohan Dennis seront aussi sur le marché.

De nombreux leaders seront à la recherche d’un nouveau contrat. Notamment Jakob Fuglsang qui aurait pu partir cette année et qui a finalement prolongé d’une saison avec Astana. Pourtant, NTT avait fait le forcing pour le faire venir dès 2021, mais les doutes autour de l’équipe de Domenico Pozzovivo sur sa présence dans le World Tour l’an prochain auraient calmé les envies d’ailleurs du Danois. A 36 ans, c’est Vincenzo Nibali qui devrait vivre sa dernière saison dans le peloton. L’Italien sera encore chez Trek-Segafredo avec son frère Antonio en 2021, mais à l’issue de cette dernière année, il est difficile de l’imaginer repartir pour de nouveaux combats.

Madouas (Groupama-FDJ) n’a toujours pas prolongé…

En France, les formations tricolores pourraient bien aussi voir quelques mouvements importants à la fin de l’année 2021. Chez AG2R-Citroën, c’est Tony Gallopin qui s’interroge. Valentin Madouas (Groupama-FDJ) n’a toujours pas prolongé. Tout comme Bryan Coquard et Quentin Pacher chez B&B Hotels-Vital Concept. Niki Terpstra devrait vivre sa dernière année chez Total Direct Energie en 2021. Chez Cofidis, Elia Viviani, Christophe Laporte et Guillaume Martin seront des leaders en fin de contrat l’an prochain. Ils ne resteront pas tous dans la formation nordiste. Chez Arkéa-Samsic, Nacer Bouhanni pourrait gagner une année supplémentaire après s’être relancé en 2020.

Il y a encore de nombreux grands noms qui pourraient être tentés de sonder le marché, notamment chez Jumbo-Visma qui voit George Bennett, Robert Gesink et Steven Kruijswijk, mais surtout Wout Van Aert être en fin de contrat. Révélation de ces dernières saisons, le Belge ne manque pas d’ambition et ne serait pas contre l’idée de devenir le leader unique d’une grande équipe (Deceuninck-Quick Step ?) en 2022. Du côté de la Bora-Hansgrohe, il n’y aura pas que Peter Sagan en fin de contrat. On retrouvera aussi Pascal Ackermann, Emmanuel Buchmann et Lennard Kämna. Arrivé cette année comme élément majeur du projet de Bahrain-McLaren, Mikel Landa devra encore s’imposer comme le leader attendu en 2021 avant de penser à prolonger. Chez UAE Emirates, on arrive à la fin d’un cycle avec le départ de coureurs comme Rui Costa, David de la Cruz, Alexander Kristoff ou encore Fernando Gaviria.

Une nouvelle ère également d’actualité chez Movistar avec le départ programmé d’Alejandro Valverde et les fins de contrats de Marc Soler et Dario Cataldo. De quoi permettre le recrutement de coureurs comme Sergio Higuita ou encore Alberto Bettiol (EF Pro Cycling). Chez Sunweb, c’est le jeune Suisse Marc Hirschi qui devrait susciter l’intérêt. Nicolas Roche pourrait s’interroger sur son avenir. Tout comme Mikel Nieve qui quittera Mitchelton-Scott avec Esteban Chaves. LottoSoudal s’apprête à perdre Tim Wellens et John Degenkolb pendant qu’Israel Start Up Nation devrait faire sans Dan Martin ou encore Hugo Hofstetter en 2022. En un mot, ça va bouger !

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi