mardi 27 septembre 2022

TOP 14 : 15 recrues à suivre de très près

À lire

Le marché des transferts a été animé cette année. Le top 14 accueille encore des stars, il est toujours très attractif. Rugby magazine vous présente 15 recrues à suivre de très près.

Kieran Brookes (Toulon)

L’international anglais a choisi de poursuivre sa carrière à Toulon. Le pilier droit des Wasps est âgé de 31 ans et apportera de la stabilité à une mêlée qui a été souvent malmenée la saison dernière. Il a évolué à Newcastle, Leicester, Doncaster et Northampton avant de rejoindre les Wasps en 2018. Il quitte son pays pour la première fois.

Jonathan Danty (La Rochelle)

A 29 ans, Jonathan Danty quitte son club formateur, le Stade Français. Il s’offre un challenge relevé après plus de 10 ans à Paris, mais cela lui permettra de postuler de manière plus régulière en équipe de France. Le staff tricolore l’apprécie même si les places sont chères au centre de l’attaque tricolore.

Paolo Garbisi (Montpellier)

Avec Paolo Garbisi, le MHR prend l’accent italien. C’est le grand espoir du rugby italien au poste d’ouvreur. Régulièrement comparé à Diego Dominguez, il est présenté comme une pépite par Philippe Saint-André. Aux côtés d’Handré Pollard, il pourra apprendre et les supporteurs montpelliérains pourront en profiter pendant deux ans.

JJ Hanrahan (Clermont)

JJ Hanrahan arrive en provenance du Munster. Il a été élu botteur d’or de la saison dernière en Pro 14 avec un taux de réussite de 90,91% face aux poteaux. Le néoouvreur clermontois est régulier dans ce domaine puisqu’en 2013/2014 il avait déjà 88,71% de réussite. A l’époque, il avait aussi été élu le botteur d’or du championnat. Avant Clermont, il avait fait une infidélité de deux saisons au Munster en signant à Northampton (2015-2017).

Anthony Jelonch (Toulouse)

Le Stade Toulousain a privilégié la qualité à la quantité. Capitaine des Bleus cet été en Australie, Anthony Jelonch a la lourde tâche de remplacer Jérôme Kaino. Formé à Auch, il s’est révélé à Castres. A 25 ans, il est déjà l’une des valeurs sûres du Top 14. Sa technique et sa polyvalence vont faire du bien au pack toulousain.

Cheslin Kolbe (Toulon)

Après quatre saisons au Stade Toulousain ponctuées par deux titres de champion de France et un titre européen, l’ancien joueur de la Western Pro

vince et des Stormers s’est engagé avec Toulon. Le club varois aurait déboursé un million d’euros pour s’attacher les services du champion du monde et certainement le meilleur joueur du monde en ce moment.

Tevita Kuridrani (Biarritz)

Tevita Kuridrani fait partie du recrutement impressionnant réalisé par le BO. Centre très physique qui a fait la majorité de sa carrière aux Brumbies, le joueur de 30 ans aux 61 sélections avec l’Australie avait un accord avec Toulon avant de filer à Biarritz pour trois saisons. Il forme un duo explosif au centre avec Francis Saili.

Ngani Laumape (Stade Français)

Passé par le rugby à XIII avec les New-Zealand Warriors (2013-2015) avant de rejoindre le XV à Manawatu puis aux Hurricanes, il a travaillé ses qualités de finisseur. Puissant, rapide, spectaculaire, l’international all-black (15 sélections) était proche de Toulon avant d’opter pour le Stade Français.

Thomas Lavanini (Clermont)

Six ans après son passage d’une saison au Racing 92, l’international argentin retrouve le Top 14. Il l’avait quitté pour être de nouveau sélectionnable et avait rejoint les Jaguares avant de signer à Leicester en 2019. Accrocheur, excellent en touche, il fait avancer son équipe et sera important dans le pack clermontois.

Nanai-Williams (Toulouse)

En fin de contrat à Clermont, Tim Nanai-Williams (32 ans) vient renforcer les lignes arrières toulousaines qui ont perdu en expérience avec la retraite de Yoann Huget. L’ancien joueur des Chiefs peut jouer à tous les postes derrière, il va rendre service à Ugo Mola en cette saison où les internationaux seront encore très sollicités.

Brandon Paenga-Amosa (Montpellier)

Le tonique talonneur de 25 ans est né en Nouvelle-Zélande, mais il défend les couleurs de l’Australie. Il a décidé de quitter les Queensland Reds pour s’engager deux saisons au MHR. Il deviendra le successeur de Guirado qui est blessé et arrêtera en fin de saison.

Lima Sopoaga (Lyon)

L’ouvreur des Wasps, ancien ouvreur des All Blacks (16 sélections), possède une expérience intéressante pour aider les Lyonnais à retrouver le Top 6. Il a aussi connu le Super Rugby avec les Highlanders et le défi physique imposé en Top 14 ne lui fait pas peur. Ses aptitudes de relanceur, sa vision du jeu lui permettent de pouvoir briller également à l’arrière.

François Trinh-Duc (Bordeaux-Bègles)

Avant de prendre sa retraite, François Trinh-Duc (34 ans) s’offre un dernier challenge à l’UBB. Après Montpellier, Toulon et le Racing 92, il connait son quatrième club. Il suppléera Jalibert quand ce dernier sera en sélection.

Tavite Veredamu (Lyon)

International français à 7, Tavite Veredamu revient à 15 après des expériences à Nîmes et à Clermont. Le 3ème ligne s’est révélé dans le Gard où il est resté huit ans (2010-2018). En 2020, il était joker médical de Yato à Clermont. Non qualifié pour les JO de Tokyo, il est revanchard.

Jiuta Wainiqolo (Toulon)

Champion olympique à Tokyo, Jiuta Wainiqolo va gratifier les supporteurs toulonnais de rushs dont il a le secret. A 22 ans, le Fidjien sera l’une des attractions du Top 14. Entre lui et Kolbe, Toulon a mis de la vitesse aux ailes.

Toutes les recrues à suivre dans Rugby Magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi