jeudi 29 septembre 2022

TOP 50 mercato : de 1 à 10, Ronaldo le come-back, Messi la surprise

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Le Top 50 du mercato à découvrir en exclusivité avec Le Quotidien du Sport et le Foot Magazine. Notre classement de 1 à 9.

Cristiano Ronaldo : de Juventus à Manchester United 15 M + 8 M (bonus)

Le retour de CR7 sur ses anciennes terres est une surprise sans en être une tellement le vétéran portugais ne se satisfaisait plus de son sort à Turin. Incapable de lui offrir la fin de carrière dont il rêvait, avec la perspective de gagner un nouveau Ballon d’Or donc forcément une Ligue des Champions, la Juve n’a pas eu les moyens de le retenir, ni de l’empêcher de reprendre son mythique n°7 du côté d’Old Trafford où son arrivée laisse espérer un nouveau cycle victorieux, avec un quator électrique Sancho-Cavani-CR7-Bruno Fernandes, complété par Rashford et Martial. A 36 ans, deux années de contrat plus une en option, ne font surtout pas peur au quintuple Ballon d’Or.

Lionel Messi : du Barça au Paris SG libre

Plus étonnant encore aura été le départ de Messi pour le PSG. D’abord parce qu’il a été subi par “la pulga », qui espérait une prolongation en Catalogne, ensuite parce que le PSG avait déjà quasiment calé son recrutement et était déjà aux limites des règles du fair-play financier. Finalement, avec un transfert gratuit, l’affaire conclue offre une occasion inespérée de voir le meilleur joueur de la planète en Ligue 1 tous les week-ends. Avec Neymar et Mbappé, la MNM parisienne a des allures de dream team. Sous contrat jusqu’en 2023, avec une année en option supplémentaire, l’Argentin de 34 ans est offert une fin de carrière XXL.

Antoine Griezmann : de Barcelone à l’Atletico Madrid en prêt

Toujours sous contrat avec le Barça jusqu’en juin 2024, à l’instar de Messi, prêté un an avec option d’achat à l’Atletico Madrid, Grizou est une autre “victime » collatérale des énormes problèmes financiers du club catalan. Après deux années mitigées à chercher sa place, l’international français de 30 ans revient à la maison, chez des Colchoneros où son duo avec Suarez et son entente avec Joao Félix pourrait faire des étincelles. En Liga comme en Ligue des Champions, le retour au Camp Nou ne manquera pas de piment pour les deux anciens Blaugranas.

Ganluigi Donnarumma : de la Juventus au Paris SG Libre

Si la présence déjà bien établie de Kaylor Navas peut s’avérer problématique, son jeune âge (22 ans) et surtout son talent, sur la dynamique de son fantastique Euro, peuvent faire de lui l’incontestable numéro 1 parisien. La pression sera tout de même forte à chacune de ses apparitions et si le présent est encore incertain dans les buts du PSG, il ne fait guère de doute que l’avenir lui appartient. Sous contrat jusqu’en 2026, le temps joue pour le champion d’Europe en titre.

Sergio Ramos : du Real Madrid au Paris SG Libre

Avec le vétéran espagnol, les dirigeants parisiens ont tenté un vrai pari. Car à 35 ans, après une saison dernière largement impactée par une blessure, Ramos tardait à retrouver son niveau. Même si son expérience parle pour lui, ses deux années de contrat ne seront pas de trop pour résister à la concurrence de Kimpembe, l’autre alter ego de l’indéboulonnable Marquinhos. S’il venait à retrouver sa gnaque, le Madrilène serait un énorme plus pour la défense parisienne en Ligue des Champions. Le chainon manquant ?

Amine Harit : de Schalke 04 à l’OM prêt

Prêté à l’extrême limite du mercato, l’international marocain aura été le point d’orgue d’un recrutement marseillais très prometteur. A 24 ans, l’ancien canari nantais a l’opportunité de revenir en France par la grande porte et démontrer que son talent de dribbleur et de créateur, repéré par Schalke 04 en 2017, restait intact. A un an de la fin de contrat, le Lion de l’Atlas joue gros au Vélodrome.

Achraf Hachimi : de l’Inter au Paris SG 60 M

Le transfert le plus cher de l’été parisien n’a pas tardé à démontrer l’étendue de son talent. Déjà décisif en championnat, l’ancien joueur révélé la saison passée à l’Inter a le potentiel pour aller très haut. A 22 ans à peine, son apport offensif et son activité incessante sur tout le flanc droit sont une garantie de performance pour une équipe de stars où il évolue comme un poisson dans l’eau.

Georginio Wijnaldum : de Liverpool au PSG libre

Leader d’une sélection hollandaise où il fut un des rares à sortir la tête de l’eau lors du dernier Euro, c’est le taulier en chef de Liverpool qui a posé ses valises à Paris cet été. Capable de défendre, de créer et de marquer, son profil de joueur complet offre à Pochettino une multitude de possibilités dans l’organisation de son milieu de terrain. Valeur sure du foot néerlandais et européen, à 30 ans, Wijnaldum a l’étoffe d’un héros… et déjà l’expérience d’une Ligue des Champions remportée avec les Reds en 2019.

Nuno Mendes : du Sporting au PSG en prêt

S’il confirme les énormes attentes placées en lui au Portugal, l’option d’achat de 7 M€ posée sur son prêt d’un an du Sporting ne sera surtout pas un obstacle pour une équipe parisienne plus que jamais en quête d’une alternative crédible à Bernat. Car le latéral gauche de 19 ans a toutes les qualités requises pour le poste : vitesse, puissance, technique et réalisme. Une sorte de prototype du latéral moderne.

Jérôme Boateng : du Bayern Munich à Lyon – Libre

Ses dix années au Bayern Munich, où il a tout connu des succès nationaux et européens des Bavarois, en ont fait un monstre sacré en défense centrale. A 33 ans, en fin de contrat, il a suivi son compère David Alaba, parti au Real, pour bifurquer vers l’OL et une L1 où on ne doute pas qu’il trouvera vite ses marques. Sous contrat jusqu’en 2023, Bosz compte sur lui pour stabiliser un secteur défensif trop fébrile la saison passée.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi