vendredi 24 mai 2024

Toulouse – Lens : quand la Ligue bafoue l’équité sportive

Toulouse - Lens (21h)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

En programmant le match de Lens à Toulouse (33ème journée), trois jours après la finale de la Coupe de France, la Ligue a-t-elle faussée la lutte pour la deuxième place ?

Rentrés dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville rose, après la démonstration de la finale face au FC Nantes (gagnée 5-1), les Toulousains, qui n’ont plus rien à jouer en championnat, affrontent le RC Lens dès mardi, qui vient au Stadium pour prendre les trois points qui peuvent leur permettre de revenir dans le sillage des Marseillais, avant le match du 6 mai à Bollaert. « Cela nous gêne de jouer si tôt, parce que ce n’est très équitable sportivement », a d’ailleurs fait remarquer Philippe Montanier en conférence de presse. « Il faut faire attention à l’équité sportive. On aurait préféré jouer mercredi, comme Nantes. Monaco et Marseille doivent être furieux. »

Lens a eu 10 jours pour préparer son match

On peut au passage s’étonner que cette remarque n’ait pas été faite par des Marseillais ou des Monégasques, surpris de voir ce match se jouer si rapidement après la finale.

Car pendant ce temps-là, les Lensois, qui ont joué samedi 22 avril contre Monaco, ont eu 10 jours pour préparer la rencontre.

Certes, la saison dernière, Nantes avait battu Rennes, également en course pour l’Europe, dans son match en retard de la 36ème journée de Ligue 1  (2-1 après avoir été mené 0-1). Mais la rencontre s’était déroulée quatre jours après la finale, et non pas trois, comme pour ce Toulouse – Lens. Or, physiologiquement, tous les préparateurs physiques vous diront l’importance de ce fameux 4ème jour de récupération…

Une affaire de diffuseurs télé

Cela ne veut pas dire que les Toulousains, portés par l’euphorie de leur succès au Stade de France, ne peuvent pas accrocher les Lensois. Mais Lens est une équipe très athlétique qui met une forte pression physique sur ses adversaires.

Si les deux matchs ne se jouent pas le 3 mai, c’est uniquement pour des raisons de programmation télé. Prime vidéo, qui est le seul diffuseur concerné, retransmet des deux matchs en direct et en exclusivité, à 21h.

Pour respecter ce choix (et ne pas obliger le téléspectateur à choisir), il aurait fallu avancer une des deux affiches à 19h, ce qui était compliqué pour un match en semaine. Mais aussi décaler le Lens – OM au dimanche soir. Ce qui, par ailleurs, nous parait plus intéressant comme match qu’un Troyes – PSG. Mais pas sur la même chaine…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi