jeudi 25 juillet 2024

Tour de France : Primoz Roglic (Bora-Hansgrohe) peut-il le faire ?

À lire

L’équipe allemande a fait signer le champion slovène de 34 ans Primoz Roglic de la Team Visma, 2ème du Tour de France en 2020, avec cet espoir toujours affirmé de remporter le seul grand Tour qui lui manque (vainqueur du Giro en 2023 et de la Vuelta en 2019, 2020 et 2021).

Une fois la nouvelle connue du renfort de Primoz Roglic, les ambitions de la BORA-hansgrohe n’ont pu être occultées bien longtemps. En particulier sur le Tour de France. Le directeur sportif Shane Archbold ne s’en cache d’ailleurs pas :

« Avec un coureur de la trempe de Primoz dans l’équipe, le but est surtout d’essayer de remporter cette course. L’expérience de Primoz au plus haut niveau plaide en sa faveur. Il a connu récemment quelques soucis dont des chutes. Cependant, il est de retour à un bon niveau. S’il récupère bien et s’il arrive en bonne forme physique d’ici juillet, cela devrait être intéressant. »

Lors de l’édition 2023, la formation allemande a glané deux victoires d’étape avec Hindley (à Laruns) et Jordi Meeus (sur les Champs-Elysées). Bis repetita en 2024 ?

« Dans l’idéal, le challenge va consister à gagner le Tour de France, insiste Archbold. Mais, pour en arriver là, il faut aussi en passer par gagner des étapes. Sur la ligne de départ, l’équipe sera forte. Même si le focus est pleinement placé sur Primoz, il y aura aussi des opportunités pour gagner
des étapes. La BOR A h a n s g r o h e a toujours une équipe très solide pour les grands Tours, notamment pour se battre sur les classements généraux ».

Roglic, Hindley, Vlasov, l’union sacrée ?

Sur le papier, les forces ne manquent évidemment pas. On devrait retrouver Roglic, Hindley, Vlasov et probablement Martinez. L’union sera-t-elle sacrée ? Le directeur sportif ne tergiverse pas :

« C’est le cas dans les autres grandes équipes également. Par le passé, des formations ont pu effectivement échouer. C’était notamment dû au fait de la présence importante de leaders et cela n’avait pas fonctionné. Mais, chez BORA, la communication est très claire concernant le leader et les objectifs. C’est Primoz ! Chaque coureur de l’équipe le sait et est dédié à ce qu’il a à faire ». Selon l’adage bien connu, abondance de biens ne nuit pas. La BORA-hansgrohe devrait l’appliquer à merveille. Avec Roglic en chef de file.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi