vendredi 14 juin 2024

Tour de France : Un coup d’épée dans l’eau pour nos trois mousquetaires ?

À lire

À l’issue de ce Tour de France remporté pour la seconde fois par Tadej Pogacar, trois Français se sont placés dans les quinze premiers du général. Nos trois Tricolores, Guillaume Martin (8ème), David Gaudu (11ème) et Aurélien Paret-Peintre (15ème), peuvent-ils à l’avenir passer encore un cap et devenir de possibles candidats à la victoire finale ? Toute la question est là…

Arrivé sur le Tour de France avec l’étiquette du Français le mieux classé au classement général de l’édition précédente, Guillaume Martin (Cofidis) avec sa 11ème place, a terminé ce Tour 2021 avec une belle 8ème place même si une meilleure place aurait était possible selon l’ancien coureur Steve Chainel désormais consultant pour Eurosport :

« On s’attendait à une place dans le Top 10 et il a réussi. Après, il aurait peut-être pu finir 6ème mais, dans la descente de l’Envalira en direction d’Andorre (il était alors 2ème du général, Ndlr), il perd le contact alors qu’il avait réussi à basculer devant le groupe, c’est là-dessus qu’il va falloir progresser ».

Deuxième français du classement général, David Gaudu (Groupama-FDJ) a vécu un Tour particulier qui aurait pu se finir sur un top 10 : « Pour David Gaudu, sans sa journée sans au Mont Ventoux (73ème à 25 minutes du vainqueur Van Aert, Ndlr), on peut imaginer que lui aussi aurait atteint l’objectif Top 10. Pour une première en tant que leader sur le Tour ça aurait pu être pas mal ».

Aurélien Paret-Peintre (AG2R-Citroën) est celui qui fait le plus espérer et qui a le plus impressionné : « Aurélien, on ne s’attendait peut-être pas à ce qu’il ait ce niveau là sur le Tour, mais avec l’expérience qu’il a  pris il peut faire partie des Français qui peuvent atteindre le Top 10 du Tour dans les prochaines années » est convaincu Steve Chainel.

Gaudu et Paret-Peintre à la loupe

Pour Guillaume Martin et David Gaudu, l’amélioration majeure reste le contre-la-montre, mais le coureur de la Cofidis doit également démontrer qu’il est capable de créer des différences sur les meilleurs.

Le Breton de l’équipe Groupama-FDJ doit lui gagner en régularité car, sur un Tour de France « une journée sans, ça ne pardonne pas, la note se paie cash. Par contre, il a montré qu’il faisait partie des meilleurs grimpeurs et qu’il était capable de suivre les meilleurs, mais il faut être régulier sur trois semaines. Ça viendra avec l’expérience » souligne Steve Chainel avant de poursuivre sur Aurélien Paret-Peintre qui a une grosse marge de progression :

« Il a été très régulier, mais un cran en-dessous. Dans les étapes de montagne, il faisait partie des coureurs qui pouvaient s’accrocher, c’était costaud, mais jamais dans les 10 meilleurs. Mais c’est lui la plus belle surprise. J’ai l’impression qu’il est bon partout, mais un peu moins que les deux autres.

C’est peut-être lui qui a la plus grande marge de progression finalement. » Un point de vue partagé par le double vainqueur du Tour (1975 et 1977) Bernard Thévenet : « Il faut voir Paret-Peintre quelle marge de progression il peut avoir. Il est pas mal, il grimpe bien, en contre-la-montre il va pouvoir s’améliorer. »

« Etre un excellent grimpeur ne suffit pas »

Malgré tout, Guillaume Martin et David Gaudu restent aujourd’hui un cran au-dessus et ont de l’avance sur lui pour un Top 5 d’après Steve Chainel :

« Avec des grimpeurs de ce calibre-là, on peut jouer dans la cour des grands. Ils ont un gros potentiel et un gros talent. On connaît leurs lacunes et avec ça ils arrivent à faire 8ème et 11ème du Tour, c’est une vraie belle performance. Pour gagner le Tour ou même faire un podium, à mon sens il y a trop de difficultés en contre-la-montre, mais aller chercher un top 5 pourquoi pas. »

Bernard Thévenet émet un léger doute sur David Gaudu : « Il lui manque toujours un petit quelque chose, c’est peut-être dû à la malchance. Il y a deux ans, quand il a emmené Thibaut Pinot dans le Tourmalet, je me suis dit que celui-là allait être bon. Mais j’ai l’impression qu’il n’a pas beaucoup progressé depuis. Est-ce que c’est dû à ses différentes chutes ou à un manque de progression ? Pour l’instant, je ne sais pas, j’espère que son équipe le sait. »

Gaudu et Martin ont encore une marge de progression

Il va falloir travailler dur pour atteindre le podium sur les grands Tours comme le précise Steve Chainel :

« Pour connaître le caractère de chacun, je sais qu’il va y avoir beaucoup de travail effectué pour monter dans la hiérarchie. Avec leur qualité première d’être très bon grimpeur, on remarque que, pour faire un podium, il ne faut pas que ça. Il faut aussi être un excellent rouleur, Pogacar gagne un chrono. Il faut être un excellent puncheur comme Vingegaard. Donc je pense qu’il y a beaucoup de choses à améliorer, mais ils montrent qu’ils font partie des meilleurs avec une qualité de grimpeur. »

Il manque également de l’expérience pour voir prochainement un de ces trois coureurs monter sur le podium, mais il faut s’inspirer des coureurs ayant réussi à l’atteindre :

« Aujourd’hui, avec ce qu’ils ont montré, connaissant le staff Groupama-FDJ, le potentiel de David Gaudu et connaissant Guillaume Martin qui a un plan de carrière, je pense qu’un jour ils pourront faire un podium. Après, gagner c’est autre chose, ça fait tellement longtemps qu’on n’a pas gagné de grands tours (en 1985 sur le Tour de France avec Hinault, en 1988 sur le Tour d’Italie avec Laurent Fignon et en 1995 avec Laurent Jalabert sur le Tour d’Espagne, Ndlr).

Je ne suis pas certain que ce soit eux mais, par contre, un podium pourquoi pas c’est envisageable. Sur le Giro, John Gadret l’a fait (3ème en 2011, Ndlr), sur le Tour, Thibaut Pinot (3ème en 2014, Ndlr), Romain Bardet (2ème en 2016, 3ème en 2017, Ndlr) et Jean-Christophe Péraud (2ème en 2014, Ndlr) l’ont fait donc pourquoi pas. »

Espérons que Steve Chainel ait raison. A défaut de victoire finale, un podium serait déjà un exploit en attendant la naissance du nouveau Hinault…

Guaudu, Martin, Paret-Peintre, Le cyclisme Magazine décrypte le Tour de France des Français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi