mardi 25 juin 2024

Transfert : Tanguy Ndombélé, joker de luxe de l’OL

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Après avoir remplacé Corentin Tolisso en 2017, Tanguy Ndombélé revient à Lyon pour remplacer Bruno Guimaraes. Un rôle qui lui va bien. 

Il y a un deux ans et demi, Tanguy Ndombélé quittait l’Olympique Lyonnais pour rejoindre Tottenham, contre la somme de 60 millions d’euros. Une vente record pour le club de Jean-Michel Aulas, qui lui permettait de réaliser une incroyable plus value, un an après avoir versé 8 millions à Amiens pour lever l’option d’achat du joueur qui venait de passer un an en prêt dans le Rhône.

Le club picard sera quand même grand gagnant dans la revente du joueur, en touchant (conformément à l’accord passé avec l’OL) près de 16 millions !

De moins en moins utilisé par Antonio Conte

Après deux premières belles saisons, malgré l’épisode Mourinho (60 matchs joués pour 5 buts), le joueur né en région parisienne (à Longjumeau) a perdu de sa superbe. Freiné par des blessures, auteurs de prestations décevantes, le milieu de terrain international a vu son temps de jeu diminuer, au lendemain de la mise à l’écart de Mauricio Pochettino. Au point d’être carrément “placardisé” par Antonio Conte. Résultat, en neuf apparitions, dont six titularisations, le numéro 28 des Spurs n’a passé que 487 minutes sur les terrains de Premier League cette saison.

A dix mois de la Coupe du Monde, celui qui n’était déjà pas dans le groupe à l’Euro, avait le besoin urgent d’inverser le cours des choses, pour convaincre Didier Deschamps de l’emmener au Qatar.

A Lyon, pour faire mieux que remplacer Bruno Guimaraes

Très vite, les medias anglais ont évoqué un possible retour en Ligue 1 Mais davantage en direction du PSG, en raison de la présence de Maurico Pochettino sur le banc, celui-là même qui a été à l’origine de son transfert vers le club de Londres. Celui avec lequel tout s’est très bien passé. Mais tout s’est emballé très vite, et le départ de Bruno Guimaraes pour Newcastle a imposé à l’OL d’accélérer ses recherches pour lui trouver un remplaçant, avant la date fatidique du 31 janvier.

Finalement, les Gones ont trouvé mieux qu’un remplaçant. S’il retrouve son meilleur niveau, l’international français peut même apporter davantage que le Brésilien. Dans les travées du Groupama Stadium, personne n’a oublié son abattage exceptionnel, ses percussions balle au pied et sa technique au dessus de la moyenne. Plus tourné vers l’avant que Bruno Guimaraes, Tanguy Ndombélé a tout pour faire le lien entre la défense et les joueurs les plus offensifs, et devenir rapidement un magnifique complément à Lucas Paqueta.

Lyon et Ndbombélé : un mariage de raison

Passé par Linas-Montlhéry (qui s’est distingué en éliminant Angers de la Coupe de France), mais aussi par Guingamp (où il a joué son premier match en réserve à l’âge de 16 ans), avant de rejoindre Amiens, puis de faire ses débuts en Ligue 2, Tanguy Ndombélé sera un des grands artisans de la montée des Picards en Ligue 1, avant de quitter le club, après seulement trois matchs au plus haut niveau. Lyon, bien inspiré par Florian Maurice (responsable du recrutement de l’OL avant de partir à Rennes) paye d’abord 2 millions pour un prêt, avec option d’achat. On connaît la suite. Ndombélé intègre d’abord l’Equipe de France espoir, puis en octobre 2018, Didier Deschamps fait appel à lui, suite à la blessure de Corentin Tolisso, le joueur qu’il était justement venu remplacer à Lyon un an plus tôt.

A cet instant, rien ne peut empêcher la montée en puissance du milieu qui aime casser les lignes, capable de déstabiliser les équipes, en créant des brèches dans leur organisation. 

S’il lui faudra sans doute un peu de temps pour retrouver une bonne condition physique, Tanguy Ndombélé a un intérêt commun avec l’OL : briller pour retrouver le sommet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi