mardi 16 juillet 2024

Transferts : l’incroyable pactole de Brighton

À lire

Brighton est un exemple à suivre pour soigner sa balance des transferts. Le club anglais va vendre Caicedo à Chelsea pour 133 millions d’euros bonus compris. Le club du sud de l’Angleterre réalise le plus gros transfert de l’été. Plus aisément, ce sont 382 millions d’euros que Brighton a ramassé dans ses caisses.

Caicedo à Liverpool et finalement à Chelsea. Alors que Liverpool avait fait une première offre de 126 millions d’euros au petit club du sud de Londres, c’est finalement à Chelsea que le joueur s’envole.

À LIRE AUSSI : toute l’actu du mercato anglais dans votre mag de l’été

À vrai dire, Caicedo voulait rejoindre Chelsea à défaut de Liverpool. Gentleman, le joueur a poliment averti Liverpool qu’il n’irai pas à Anfield pour y signer son contrat. Chelsea a convaincu le joueur de le signer pour un bail de très longue durée. Les Blues ont proposé un contrat de 8 ans au milieu de terrain.

Ce qui permet aux Blues de lisser le transfert sur plusieurs saisons. Globalement, Brighton est le grand gagnant avec ce transfert record. Le club promu il y a deux ans est un exemple en matière de négociation de transfert. Il dispose d’un pactole qu’il dépensera avec intelligence comme un certain Newcastle.

382,5 millions de vente en 2 ans pour Brighton

Avant Caicedo, Brighton avait vendu Mac Allister à Liverpool pour 42 millions d’euros. Le club a vendu tous ses joueurs au six plus grands clubs du championnat. Symbole du talent que possède la cellule de recrutement pour dénicher des talents.

  • Caicedo acheté 5 millions d’euros à Chelsea puis vendu pour 133 millions d’euros
  • Cucurella à Chelsea acheté 18 millions d’euros et vendu 65 millions d’euros
  • White vendu 58,5 millions d’euros à Arsenal
  • Bissouma, acheté 17 millions d’euros et vendu à Tottenham pour 29 millions d’euros
  • Trossard acheté 16 millions d’euros puis revendu 24 millions aux Gunners
  • Sanchez vendu à Chelsea contre un chèque de 23 millions d’euros
  • Burn vendu à Newcastle 15 millions d’euros après un achat de 3,5 millions d’euros

Du côté des dépenses pour ses joueurs, Brighton n’a dépensé que 71 millions d’euros. Soit un bénéfice net de 310 millions d’euros sur deux exercices. De quoi avoir du talent pour faire des transferts une source de revenus fiable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi