samedi 22 juin 2024

Transferts, DNCG… Après l’euphorie, le coup de massue pour l’OL !

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Avant son passage devant la DNCG (le 12 juin) l’OL a une épée de Damoclès au dessus de la tête : les 66 Md’options d’achats à payer !

Alors que l’OL n’a pas encore fini de s’extasier sur son incroyable (et impensable) remontada, les supporters ont vu leur appétit se décupler pour la saison prochaine. A ce titre, John Textor, David Friio et Laurent Prudhomme ont déjà les yeux tournés vers l’avenir et se préparent à répondre à l’immense attente de ces derniers.

Mais il y a une grosse ombre au tableau : pour être certain d’avoir les mains libre lors du mercato estival et ne pas revivre la terrible première partie de saison 2023/2024, les Gones doivent montrer patte blanche devant la DNCG. Alors que l’audition est programmée le mercredi 12 juin, la direction sait déjà quelle doit sortir 66 millions d’euros avant la fin de l’exercice comptable.

Une très grosse somme qui représente le montant total des options d’achat fixées dans les prêts obtenus cette saison. A ce titre, l’OL doit payer 3,6 M€ pour Caleta-Car (Southampton), 6 M€ pour Baldé (Troyes), 14,4 M€ pour Benrhama (West Ham), 17,5 M€ pour Mangala (Nottingham Forest) et 25 M€ pour Nuamah (Molenbeek). 

Une sacrée ombre qui plane sur le marché des transferts et qui pourraient pousser le club à forcer les départs de Lacazette, Cherki, mais aussi Tagliafico, Lopes et Caqueret. Le départ d’Orban est aussi envisagé, seulement six mois après son transfert, en janvier dernier pour un montant de 12 M€. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi