mardi 18 juin 2024

Transferts : le Barça s’est-il trompé dans son recrutement ?

À lire

En janvier, le Barça a concentré son recrutement sur l’attaque, comme si il était obnubilé par l’aspect offensif de son jeu, en négligeant la défense, alors que Lenglet, Umtiti et Piqué sont en difficulté.

Depuis un moment déjà, on ne peut pas dire que regarder le FC Barcelone soit un vrai plaisir. Elle est bien loin l’époque où le Camp Nou faisait le plein d’applaudissements. L’époque où l’équipe barcelonaise était redoutée à chaque déplacement. La MSN (Messi Suarez Neymar), n’est plus. Aujourd’hui le club aux cinq Ligues des Champions n’est que l’ombre de lui-même. A tel point que certains dirigeants veulent faire revenir Neymar à chaque mercato. Alors que le vrai problème de l’effectif est sans aucun doute la défense qui semble s’être perdue dans les vestiaires du camp nou.

Un mercato trop offensif

« La meilleure défense c’est l’attaque » est la célèbre citation de Napoléon. Une phrase qui a peut-être été trop dite aux dirigeants de Barcelone. Car pour le mercato hivernal, les Blaugrana ont décidé de miser sur quatre joueurs, dont trois attaquants : Ferran Torres, Adama Traoré, et en toute fin de mercato, Pierre-Emerick Aubameyang. La seule recrue défensive apportée à l’effectif est un joueur bien connu des socios : Dani Alves. Un choix plus qu’étonnant quand on sait que le défenseur de 38 ans évoluait au Brésil depuis deux saisons, où on s’attendaient même l’annonce d’une possible retraite et ne l’imaginait pas revenir dans son ancien club. Le joueur n’a d’ailleurs pas été retenu dans la liste du club espagnol pour jouer la Ligue Europa… Ce qui rajoute encore plus d’étonnement sur cette décision de mercato. Mais l’intrrogation Dani Alves n’est pas la seule.  

Samuel Umtiti, un pari sur son corps

Le premier n’est plus à son niveau depuis la Coupe du Monde 2018 et cette fameuse blessure au genou. Le second perd en forme de jour en jour et fait plus peur à ses coéquipiers qu’aux adversaires. Et le dernier ne rajeunit pas avec le temps, et ça commence à se voir. Trois cas pas forcément rassurants.

Samuel Umtiti qui était annoncé sur le départ a finalement été prolongé, le 10 janvier 2022, jusqu’en 2026. Le champion du monde français a accepté de baisser son salaire de 10%, mais aussi recevoir des parties de son salaire en fonction du nombre de matchs qu’il joue. L’ancien Lyonnais a parié sur lui-même et sur son corps. Une initiative qui a ravi la direction catalane qui avait besoin de baisser sa masse salariale pour accueillir Ferran Torres. Espérons pour lui que ce pari sera gagnant, sachant qu’il a déjà 28 ans et que, depuis 4 ans, il peine à revenir à son meilleur niveau à cause de pépins physiques, et n’a disputé que 46 matchs en trois saisons et demi !

Clément Lenglet n’y est plus

Clément Lenglet avait pour sa part, comme Samuel Umtiti, bien commencé du côté de la Catalogne. Le FC Barcelone a payé en juillet 2018 sa clause libératoire de 36 millions d’euros pour acquérir ses services. Suite aux multiples blessures d’Umtiti, ce dernier est devenu titulaire en défense aux côtés de Piqué. Mais depuis maintenant deux saisons, il n’est plus le même. Le joueur formé à Nancy peine à rassurer quand il est aligné. Que ce soit en Equipe de France ou en club, il perd en confiance chaque jour, et cela se matérialise par des mauvaises performances. Vient s’ajouter à cela des gifles collectives (8-2 en quart de finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich) et des blessures récurrentes. Il est actuellement absent des terrains pendant cinq semaines pour une blessure à la cuisse gauche.

Gérard Piqué vieillit, et ça se voit

Enfin, Gérard Piqué ne rajeunit pas. Le champion du monde 2010 avec l’Espagne a déjà 35 ans. Il est expérimenté et reste un bon défenseur dans l’ensemble. Mais face à des jeunes comme Kingsley Coman, Vinicius, ou encore Kylian Mbappe (on se rappelle du match de Ligue des chapions face au PSG au Camp Nou, la saison dernière), force est de constater qu’il a de grandes difficultés à suivre. Le joueur formé à la masia est, en plus de cela, un des plus gros salaires du club. Bien sûr, il est un défenseur historique du Barça mais la ligne entre un homme indispensable et un poids pour l’équipe est faible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi