jeudi 23 septembre 2021

Transferts, les clubs de Ligue 1 à la loupe : l’OM doit mieux faire pour viser le podium

À lire

Jérémy Kinot
Journaliste

Une grosse semaine avant la reprise de la Ligue 1 et à un gros mois de la fin du mercato, où en sont les clubs français ? Le Quotidien Du Sport fait une revue d’effectif. En commençant par l’OM.

Sept recrues (Gerson, Gengiz Ünder, William Saliba, Matteo Guendouzi, Juan Peres, Paul Lopez et Konrad de la Fuentes), un transfert définitif (Leandro Balerdi) et deux négociations très bien avancées (Pol Lirola et Daniel Wass) : l’OM est le club de Ligue 1 le plus actif sur le marché des transferts.

La quantité oui, mais la qualité ?

Un recrutement dense qui répond aux besoins de Jorge Sampaoli mais qui reste très fragile. On attend la conclusion des négociations pour Lirola et Wass (la Fiorentina et Valence les retiennent) pour enregistrer enfin l’arrivée d’un joueur confirmé. L’Espagnol par ses bons matchs la saison dernière et le Danois par son expérience et son excellent Euro sont forcément très attendus.

Tous les autres joueurs sont des paris pris par Pablo Longoria. Certes, ils sont plusieurs à avoir montré de belles choses lors des matchs de préparation, à l’image de Peres ou De la Fuente, mais d’autres n’ont pas encore prouvé leur capacité à tirer l’équipe vers le haut, à l’instar du Brésilien Gerson, sur lequel l’OM a mis 25 millions d’euros.

Paul Lopez arrive de la Roma précédé d’une réputation loin d’être valorisante, Matteo Guendouzi tarde à confirmer au plus haut niveau (après avoir été appelé par Deschamps), alors que Gengiz Ünder reste sur deux saisons compliquées et que William Saliba a encore tout à prouver… Ces derniers se trouvent un peu dans la même situation que Michael Cuisance la saison dernière ou encore Olivier Ntcham, avec les résultats que l’on connaît.

Pas de remplaçant pour Payet et Milik

Tout cela pour dire que le recrutement de l’OM deviendra intéressant quand il aura été complété par deux ou trois valeurs sûres. Notamment à la pointe de l’attaque, un secteur de jeu fragilisé par l’incertitude qui plane au sujet d’Arkadiusz Milik, qui, quoi qu’il en soit, maquera le début de saison à cause de son genou. Ce n’est pas Mario Benedetto (de toutes façons sur le départ), qui a montré ses limites, qui peut permettre à l’OM de viser le podium.

Outre Milik, il y a aussi le cas Dimitri Payet. Plutôt en vue lors de la préparation, le meneur de jeu marseillais aura un rôle déterminant cette saison, qu’il semble en mesure d’assumer. Mais l’OM n’a pas son équivalent dans l’effectif. Ce qui pourrait poser problème si l’international français venait à manquer à se blesser.

Bien engagé, le recrutement de l’OM nécessite encore quelques ajustements pour pouvoir prétendre au TOP 5 la saison prochaine, voir même au TOP 3, un des objectifs de Longoria.  

> A suivre : Nice aussi ne doit pas s’arrêter là

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img