jeudi 25 juillet 2024

Transferts : Lille va-t-il réussir à garder Edon Zhegrova ?

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Auteur d’une saison magnifique, l’ailier droit du LOSC, Edon Zhegrova s’est imposé à 25 ans comme l’un des joueurs majeurs de la Ligue 1. Retour sur le parcours et les performances d’un joueur en pleine ascension, qui voudrait bien quitter le LOSC, qui a fermé les portes à double tour.

Edon Zhegrova n’est pas un joueur ordinaire. Né en Allemagne de parents kosovars il y a 25 ans, il a grandi avec un ballon de football à ses pieds. Son parcours, marqué par des passages dans plusieurs clubs de jeunes en Belgique et au Kosovo, a pris son envol lors de sa première expérience professionnelle en Suisse, au FC Bâle, où il a attiré rapidement l’attention des recruteurs européens.

Arrivé à Lille en janvier 2022, Zhegrova n’a pas tardé à montrer l’étendue de son talent. « C’est un joueur exceptionnel, capable de faire la différence à tout moment », affirmait alors Jocelyn Gourvennec, l’ancien entraîneur du LOSC. Que dirait-il aujourd’hui alors que Zhegrova a été nommé parmi les cinq prétendants au titre de meilleur joueur du championnat à l’issue de la saison 2023/2024 ? Avec 6 buts et 6 passes décisives en L1, il a été l’un des joueurs les plus impactant de Lille.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité des joueurs de la Ligue 1 dans votre mag

« Edon Zhegrova a cette capacité rare de voir des espaces que personne d’autre ne voit »

Mais ces chiffres ne rendent toutefois pas complètement justice à son influence sur le terrain. Zhegrova est souvent le détonateur des actions lilloises, capable de déstabiliser n’importe quelle défense par ses dribbles et ses accélérations foudroyantes. En moyenne, il réussit 4,1 dribbles par match, ce qui le place parmi les meilleurs dribbleurs du championnat.

Sa précision dans les centres et les passes en profondeur crée de nombreuses occasions de but pour ses coéquipiers. « Il a cette capacité rare de voir des espaces que personne d’autre ne voit », explique Benjamin André, le capitaine du LOSC. Les adversaires sont d’ailleurs constamment sur leurs gardes avant de l’affronter. Comme Anthony Lopes, le gardien de Lyon : « Edon est un joueur redoutable. En tant que gardien, on doit toujours être sur nos gardes quand il a le ballon. Sa capacité à frapper de loin et à dribbler dans les espaces restreints le rend très dangereux. »

Son coéquipier lyonnais Maxence Caqueret tenait lui aussi un discours similaire : « Affronter Zhegrova, c’est toujours un défi. Il a une telle maîtrise du ballon et une vision du jeu qui le rend imprévisible. Il faut être constamment concentré pour ne pas se faire surprendre par ses dribbles ou ses passes. »

Au-delà de ses qualités techniques, le Kosovar commence également à se muer en leader sur et en dehors du terrain. A 25 ans, il n’hésite pas à prendre ses responsabilités dans les moments décisifs. Sa progression rapide n’est pas passée inaperçue aux yeux des sélections nationales.

Avec l’équipe du Kosovo, il joue un rôle central. Numéro 10 dans le dos avec le maillot de son pays, il compte déjà 34 sélections pour 4 buts inscrits. « Zhegrova est un atout majeur pour notre équipe, explique Vladimir Petković, sélectionneur de l’équipe nationale du Kosovo. Son flair et son intelligence de jeu en font un joueur clé. Il est capable de changer le cours d’un match à lui seul, ce qui est un grand avantage pour nous. »

L’avenir s’annonce radieux pour Edon Zhegrova. Si ses performances continuent sur cette lancée, il pourrait bien attirer l’attention des plus grands clubs européens. Ce qu’il espère, n’hésitant pas à affirmer le 30 mai dans un média de son pays :

« Je crois que j’ai donné le meilleur de moi-même à Lille et que le moment est venu de partir pour un plus grand club. » Une sortie modérément appréciée en interne et recadrée fermement par le président Olivier Létang :

« Edon est un joueur talentueux, et je leur ai dit qu’il a fait une saison intéressante. Mais, pour aller dans un grand club, il faut de la consistance ». Et le boss nordiste a même lancé un défi à son joueur : « C’est un garçon qui a le potentiel pour faire une saison à 15 ou 20 buts et 15 ou 20 passes décisives. Et, à ce moment-là, effectivement, il pourra quitter le LOSC. Il ne faut pas oublier que le LOSC est un grand club. » Suffisant pour convaincre le Kosovar de rester ?

L’info en plus

Edon n’est pas le seul talent de sa famille. Sa sœur, Valza, a été une chanteuse assez célèbre au Kosovo dès son plus jeune âge. Mais elle a arrêté aujourd’hui la chanson, aspirant à une vie plus simple en Belgique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi