samedi 13 juillet 2024

Transferts : Popescu, Miretti, Scalvini… 9 jeunes talents pistés par les plus grands d’Europe

À lire

Popescu, Miretti et Scalvini, ces noms ne nous disent pas grand chose et pourtant ils sont dans les petits papiers des plus grands d’Europe. Leur talent pourrait faire plier leur club respectif qui ont besoin d’argent.

Octavian POPESCU (Steaua Bucarest)

Le gaucher de Bucarest devrait découvrir un nouveau championnat en 2024, ou avant, terme de son contrat au Steaua. Ses 36 matches de championnat (4 buts et 6 passes décisives) et surtout son nouveau statut d’international inauguré en mars 2022 en font une bonne pioche en perspective à moindre coût (4 M€ en valeur estimée).

Nico WILLIAMS (Athletic Bilbao)

Frère cadet d’Inaki, Nico Williams en termine avec une saison riche d’une première participation à la Coupe du monde et de ses premiers buts en Liga avec l’Atlhetic Bilbao son club formateur (6 buts et 5 passes décisives). Si sa fin de saison fut plus difficile, sur fond de blessure le privant de la Ligue des Nations avec la Roja et d’une défaite en demi-finale de Coupe du Roi ponctuée de pas mal d’occasions manquées, son avenir semble encore plus prometteur que celui de son frère aîné.

Piero HINCAPIÉ (Bayer Leverkusen)

Pilier du Bayer Leverkusen depuis deux ans, l’international équatorien a accumulé de l’expérience cette saison en participant à sa première Coupe du monde. Objet de pas mal de convoitises en Premier League (Tottenham, Chelsea, Newcastle) ou ailleurs (la Roma), il a été prolongé par son club jusqu’en 2027 et s’il ne part pas cet été, ce sera pour le suivant tellement son profil de défenseur central gaucher rigoureux sur l’homme et bon relanceur plait dans toute l’Europe.

Fabio MIRETTI (Juventus)

Celui qui est présenté comme le nouveau joyau de la Juve a su profiter des blessures des titulaires pour s’imposer dans l’entre-jeu des Bianconeri. On l’a notamment aperçu face au PSG au Parc où il est devenu le deuxième plus jeune joueur de l’histoire de la Juve à débuter un match de Ligue des Champions. Juventino depuis toujours, Fabio a le profil pour durer au sein de son club formateur dans un registre qui lui a déjà valu d’être appelé avec la Squadra Azzura, première d’une longue série de sélections à venir.

Carney CHUKWUEMEKA (Chelsea)

Né en Autriche de parents nigérians, Carney a aussi la nationalité britannique ce qui lui vaut d’être international U19 et vainqueur du dernier Euro de la catégorie. Formé à Aston Villa, il a rejoint Chelsea en début de saison pour quelques étincelles qui en disent long sur son talent et son potentiel de milieu offensif très élégant et capable de dribbler plusieurs joueurs dans un mouchoir de poche. Les Three Lions ne vont plus tarder à lui tendre les bras.

Giorgio SCALVINI (Atalanta Bergame)

Le solide défenseur central de l’Atalanta (1m94) a fait ses grands débuts en sélection en 2022 pour y incarner la nouvelle génération et en finir avec les années de plomb. Ses performances XXL en championnat en ont fait la cible de tous les clubs italiens qualifiés pour une coupe d’Europe… plus le Manchester City de Guardiola et le Liverpool de Klopp. En coûtera tout de même 40 M€ car il est sous contrat jusqu’en 2027.

Lucas GOURNA-DOUATH (RB Leipzig)

Ses quatre années stéphanoises, dont deux en L1, l’ont directement propulsé dans la galaxie Red Bull du côté de Salzbourg. Lancé par Puel en septembre 2020, il s’engage deux ans plus tard en Autriche jusqu’en 2027 pour marcher sur les traces de Haaland, Mané, Keita, Adeyemi, Upamecano ou Szoboszlai.

Simone PAFUNDI (Udinese)

Convoqué pour la première fois avec la Squadra Azzura, en remplaçant Verratti face à l’Albanie en novembre, à 16 ans et 8 mois, le milieu de l’Udinese affole les compteurs transalpins qui n’avaient pas vu joueur aussi précoce depuis 111 ans ! Ses 9 petits matches de Serie A en deux saisons ont suffi pour convaincre Mancini de ne pas attendre plus longtemps avant de le lancer dans le grand bain. Très bon technicien, le petit gaucher (1m66) est peut-être le grand talent que le foot italien attend depuis… Roberto Baggio.

Kian FITZ-JIM (Ajax)

Venu de l’AZ Alkmaar en 2019, Kian a débuté cette année en Eredivisie pour afficher deux matches à son bilan de la saison et l’impression qu’on a affaire à un joueur rare capable de faire des différences sur sa première touche de balle, signe d’une grande intelligence. Précieux dans la récupération, actif dans la conduite du jeu, il excelle comme excellait avant lui un certain Frenkie de Jong.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi