mardi 4 octobre 2022

Transferts : Ruffier pour sauver Dijon ?

À lire

Et si l’opération maintien de Dijon passait par Stéphane Ruffier ? 

Désormais libre de s’engager avec le club de son choix après avoir vu Saint-Etienne résilier son contrat, le gardien de but de 34 ans pourrait en effet terminer la saison en Bourgogne. Dijon, qui a quitté la dernière place juste avant la trêve (devançant Nîmes à la différence de buts) n’a pas franchement remplacé Alfred Gomis parti à Rennes en toute fin de mercato l’automne dernier. Depuis, Saturnin Allagbé (27 ans) et Anthony Racioppi (22 ans) se sont succédé dans le but, mais tous les deux manquent cruellement d’expérience. 

Alors qu’il ne souhaite pas s’éloigner de Saint-Etienne pour des raisons personnelles (liées à son équilibre familiale), le désormais ex gardien des Verts pourrait céder à la proposition du DFCO sans pour autant trop s’éloigner de chez lui. Dijon est en effet à un peu plus de deux heures et demi de route du Forez, ce qui peut lui permettre de faire des allers et retours fréquents et surtout, de laisser sa famille dans le Forez. 

1 millions d’euros : le prix du maintien ?

Reste toutefois à régler la question du salaire. A Saint-Etienne, le joueur formé à Monaco touchait environ 200 000 euros par mois, une somme qui n’est pas du tout dans les cordes du club bourguignon. Mais en mettant un terme aux six derniers mois de contrat de son gardien de but, Saint-Etienne se voit obligé de lui verser ses derniers salaires, comme pour toute rupture d’un contrat à durée déterminée (au risque de perdre beaucoup plus devant les Prud’hommes).

Pour signer à Dijon, le gardien de 34 ans pourrait ainsi consentir à faire un énorme effort sur son salaire en le divisant par deux. Pour le président Delcourt, l’investissement pourrait ne pas dépasser le million d’euros, charges comprises. Cela pourrait être le prix du maintien…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi