mardi 4 octobre 2022

Transferts : Strasbourg, un renouveau qui tarde à se mettre en place

À lire

Un peu moins d’un mois avant la reprise du championnat, le RC Strasbourg reste très timide sur le mercato, même si les pistes ne manquent pas…

Après une saison compliquée et une quinzième place en Ligue 1, le RC Strasbourg  a décidé de franchir un palier. L’arrivée de Julien Stéphan qui a remplacé Thierry Laurey (en fin de contrat) au mois de juin, donne un nouvel élan, autant que de l’espoir en Alsace. L’ancien entraîneur du Stade Rennais, qui a notamment su faire éclore Ousmane Dembélé (à l’époque où il s’occupait de la réserve) et Eduardo Camavinga, a permis au club breton de gagner son premier titre après 48 ans de disette. Des points essentiels dans la réflexion du président Keller, qui avait décidé très tôt de ne pas prolonger le contrat de Laurey.

Ferhat (Nîmes) et Germain (ex OM) pistés

Mais pour être efficace et proposer aux Alsaciens autre chose que le maintien, le nouvel entraîneur du RCSA doit d’abord pouvoir s’appuyer sur un effectif compétitif. Si Diallo, Ajorque et Sels (pour ne citer qu’eux) seront encore là en septembre, ce ne sera pas le cas de Simakan (vendu 17 millions d’euros à Leipzig), Aholou (reparti à Monaco à la fin de son prêt), ou encore Mitrovic, qui s’est engagé avec Getafe et Lala, parti à l’Olympiakos.

Autant dire que la tâche est énorme pour l’ancien rennais pour faire progresser le 15ème de la saison dernière. D’autant plus que Mothiba, qui faisait tout juste son retour, s’est de nouveau blessé sérieusement et devrait être absent plusieurs semaines.

Pour l’instant, ce sont surtout des joueurs offensifs qui font frémir le mercato du côté de Strasbourg. Zinédine Ferhat (Nîmes), Valère Germain (libre depuis la fin de son contrat à Marseille) notamment. Les deux joueurs sont appréciés par Julien Stephan et apporteraient chacun leurs qualités. La fraicheur, la vitesse et la technique pour le Nîmois, l’expérience et le sens du but pour l’ancien Marseillais. Mais la concurrence est rude, notamment pour Ferhat, suivi par l’OM, Saint-Etienne et l’OL.

Chardonnet (Brest) ou Perrin (OM) derrière ?

Strasbourg travaille aussi pour renforcer sa défense. Tout était presque fait avec Daniel Congré, mais finalement, l’ancien joueur de Montpellier s’est engagé avec Dijon.  En attendant de trouver le remplaçant de Mitrovic, les Alsaciens sont en contact avec le latéral norvégien Biger Meling (Nîmes). Mais Rennes est aussi sur le coup et dispose de plus de moyens… Pour l’instant, une seule recrue est arrivée dans ce secteur de jeu : l’international espoir polonais Karol Fila s’est engagé avec le Racing pour 1,5 million d’euros. Le jeune latéral droit (23 ans), capable de jouer également dans l’axe, a quitté le Lechia Gdansk pour rejoindre la Ligue 1.

Bien sûr, le Racing étudie de nombreuses autres pistes pour se renforcer. Stephan aimerait retrouver son ancien joueur, James Lea-Siliki. Mais le Rennais, annoncé sur le départ, est aussi suivi de près, mais Brest, tout comme Getafe (Liga) et Watford (qui vient de retrouver la Premier League) qui semblent avoir un temps d’avance.

Autre joueur suivi de près : le défenseur central brestois Brendan Chardonnet. Agé de 26 ans, Chardonnet doit encore deux années de contrat à Brest, ce qui complique les choses. Le jeune Marseillais Lucas Perrin pourrait aussi arriver sous la forme d’un prêt avec option d’achat.

(Avec Jules Lavanant)

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi