lundi 26 février 2024

TRANSFERTS : une bouée de sauvetage à Londres pour Hugo Ekitiké (PSG)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Dans trois semaines, Hugo Ekitiké pourra enfin quitter le PSG et redevenir un joueur de foot. Si son nom circule du côté de l’OL, c’est plus à Londres qu’on a des chances de le retrouver en 2024.

Plus que trois petites semaines à tenir. Courant janvier, le plus tôt possible espère-t-il, Hugo Ekitiké va redevenir un joueur de foot. Mis au placard par le PSG depuis cet été et les arrivées de cinq attaquants (Barcola, Kolo Muani, Dembélé, Ramos et Asensio), l’ancien joueur du Stade de Reims, payé 30 millions (au terme d’une première saison, en raison d’une option d’achat obligatoire), ne fait même plus partie des feuilles de match.

LIRE AUSSI : le PSG veut rapatrier Fabinho

Mais le natif de Reims n’a que 21 ans et continue d’attirer les convoitises. Alors que l’OL l’a placé sur sa liste de renforts potentiels pour le mois de janvier, c’est plutôt en Premier League que se trouve son avenir. Selon la presse londonienne, West Ham et Crystal Palace pourraient passer à l’attaque dans les prochains jours pour le recruter.

Hugo Ekitiké coute 6,5 millions par an au PSG en plus de son transfert

Respectivement 9ème et 15ème du championnat, West Ham et Palace cherchent à se renforcer en attaque. Particulièrement Crystal Palace, qui a la deuxième moins bonne attaque de Premier League, malgré les 6 buts inscrits par le Français Odsonne Edouard.

Alors que Luis Campos était fermement opposé à un prêt cet été, et souhaitait exclusivement un transfert sec, il est désormais ouvert à un prêt payant, avec une option d’achat à la clé. En interne, on estime que voir Hugo Ekitiké rejouer est le meilleur moyen pour récupérer au moins une partie des sommes investies sur lui. Il y a le montant de son transfert, mais aussi son salaire annuel. Il frise les 5 millions d’euros, soit, si on ajoute les charges, coute environ 6,5 millions au club.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi